vendredi 19 août 2022

Grosse pression sur Peter Bosz et Lyon, à Lille pour éviter la crise

Lille - Lyon (13h)

À lire

Une défaite à Lille plongerait Lyon dans la crise et pourrait avoir des conséquences fortes sur la suite de la saison.

En cas de défaite à Lille, l’OL pointera à la 14ème place. Quasiment aussi proche du barragiste que du podium (selon les résultats de Clermont, Bordeaux et Strasbourg ou Marseille). Déjà battu à cinq reprises, les Gones ont vu la pénalité d’un point infligé par la LFP, plomber encore un peu plus leur début de saison raté.

Mais paradoxalement, un succès dans le nord relancerait le club du président Aulas dans la course au podium. Avec la perspective de battre l’OM dans son match à rejouer, et ainsi intégrer le top 5. 

Lyon diminué, Lille en confiance

Privé de Denayer, Shaqiri, Toko-Ekambi, et surtout Paqueta, Lyon, qui reste sur un défaite à domicile contre Reims suivi d’un nul laborieux à Bordeaux, le week-end dernier, est en situation de grand danger.

En face, le LOSC arrive lancé, après une série de trois victoires de rang. Et pas n’importe lesquelles. Les Dogues se sont notamment imposés à Rennes et à Wolfsburg en Ligue des Champions.

C’est avec des doutes profonds et une grosse pression que Peter Bosz aborde la rencontre. « On n’est pas stables dans notre jeu », s’inquiétait l’entraîneur néerlandais en conférence de presse. « On a rarement fait des clean sheets et on a souvent pris 3 ou 4 buts. C’est trop et ça montre qu’on n’a pas encore trouvé la stabilité ».

Peter Bosz ne risque pas sa place

Depuis le début de la saison, Anthony Lopes n’a gardé sa cage inviolée qu’à trois reprises, pendant que son équipe possède seulement la douzième défense de Ligue 1. C’est par là que viendra la salut.

Toutefois, selon nos informations, l’avenir de Peter Bosz n’est pas encore menacé. Aulas, d’ordinaire peu enclin à se séparer de ses entraîneurs en cours de saison avait certes dérogé à cette règle pour Sylvinho, mais cette fois, il en est autrement.

Le président de l’OL est davantage impliqué dans la venue de Peter Bosz et la situation l’empêche de laisser Juninho assumer une telle décision.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi