mercredi 5 octobre 2022

Starligue : un championnat historique ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le consultant vedette de beIN Sports, ancien international français, François-Xavier Houlet, passe au crible les équipes de cette saison 2020/2021 qui s’annonce plus indécise que jamais en raison du contexte hors-norme.

LE PSG INTOUCHABLE ?

“Le PSG favori oui, intouchable à voir…”
“Intouchable, je ne sais pas. Mais grand favori oui. Il y a eu quelques changements. Certains joueurs vont devoir s’acclimater. D’autres devront prendre un autre statut. Quand un garçon comme Sagosen, ayant réussi une telle saison exceptionnelle, s’en va (Kiel), cela pose aussi quelques questions. Cependant, Paris était armé même sans Sagosen. Ce club l’est d’autant plus avec les recrues. Par contre, on ne sait pas encore com- ment tout va fonctionner et si la mayonnaise va prendre. Et surtout à quelle vitesse. Néanmoins, Paris reste archi-favori. Mais intouchable je ne dirai pas ça…”

LES CANDIDATS AU TITRE

“Nantes et Montpellier peuvent gêner Paris”
“Nantes et Montpellier sont capables de rester au contact assez longtemps. Être capable ne veut pas dire qu’ils vont le faire. Mais il y a tellement d’inconnus aussi avant même que la saison ne débute ! Le tiercé est là. Ces deux prétendants sont capables de gêner Paris aux entournures. Peut-être même plus que la saison dernière”.

LES OUTSIDERS

“Nîmes peut battre n’importe qui”
“Nîmes a réalisé un très bel exercice précédent. Avec le départ de Prandi (Paris), le club va devoir retrouver un joueur de ce calibre. Mais l’équipe gardoise reste un très, très gros outsider. Elle peut battre n’importe qui. On surveillera aussi le nouvel Aix-en-Provence. On regardera aussi de près les équipes qui montent. Mais s’il y a un outsider proche d’être dans le tiercé, c’est bien Nîmes”.

LES SURPRISES

“Aix pourrait en être une belle”
“Je m’attends à un rebond de Dunkerque. Cette équipe a été modifiée. Elle sera à suivre. Aix pourrait être aussi une belle surprise. Une équipe comme Saint-Raphaël vivote depuis deux ans. Elle baisse chaque année au classement. L’an dernier, ils ont connu un départ catastrophique. Ils ont eu du mal à s’en remettre et se sont montrés inconstants ensuite. Il faut espérer quelque chose de plus solide pour eux. Dans cette équipe, il y a pas mal d’inconnus aussi avec un poste de pivot qui a changé. Il va falloir le compenser. Jildenback a quitté le club en le critiquant pas mal. C’est étrange. Il y a donc eu pas mal de changements dans cette équipe avec l’arrivée d’un nouveau président. On attendra mieux aussi de Chambéry. Mais des joueurs importants comme Melic sont partis au cœur de l’été pour Saint- Raphaël justement. Cela a été une surprise de voir Briffe partir également (pour Cesson-Rennes). Genty en a fait de même (pour Paris). Cela travaille et bien dans ce club. Mais à voir car c’est une formation qui part davantage dans l’inconnu que les saisons passées”.

LES ÉQUIPES EN DANGER

“Créteil et Ivry pourraient regarder vers le bas”
“Avec un passage à 16 équipes, certaines formations vont regarder le championnat vers le bas. Je ne me fais pas plus de soucis que cela pour les promus. Ceux qui seront en danger sont plus ceux qui étaient déjà à la traîne l’an dernier. Je pense à Créteil qui est resté en première division en bénéficiant de la situation ; et Ivry. Par contre, je vois Tremblay bien mieux”.

LES PROMUS

“Cesson et Limoges ont les moyens de rester en Starligue”
“Les deux équipes qui montent ont les moyens de leurs ambitions. Surtout celles de rester dans l’élite. Ce n’est pas comme si c’était un deuxième de Proligue qui s’était qualifié in extremis et n’arrivait pas armé du tout. Cesson va certes devoir se méfier ; et Limoges va devoir apprendre aussi, mais ils ont largement les moyens de rester en Starligue”.

LES JOUEURS À SUIVRE

“Prandi, Villeminot, Minne, Nahi, Richert…”
“Il y a les plus jeunes qui ont été champions de tout, champions du monde, champions d’Europe… Ils ont déjà montré le bout du nez. Je pense à Prandi, à Villeminot. Ils vont prendre encore plus de volume. Je pense aussi à d’autres qui doivent confirmer qu’ils sont devenus des joueurs extrêmement importants et des candidats à l’équipe nationale. Il faudra regarder en fonction de ce qui va se passer en équipe de France. Il va y avoir un renouvellement à un moment ou à un autre. Si les JO avaient eu lieu à la date normale, le renouvellement aurait eu lieu pour la rentrée. Alors va-t-on voir de nouveaux joueurs rentrer ? C’est une autre question. En Starligue, j’attends de voir Minne à Nantes sur une saison complète. Je veux voir aussi Prandi dans le contexte parisien. Est-il capable d’y jouer un rôle important ? Je vais aussi surveiller les gardiens en vue de l’équipe de France. De nouveaux vont-ils enfin éclore ? On risque d’être en déficit de grands gardiens internationaux. Je suis curieux de voir certains autres jeunes de la génération des Nahi, Richert…”

LE PASSAGE DE 14 À 16 CLUBS

“Le risque d’un championnat à plusieurs vitesses”
“Le risque, c’est que cela fasse un championnat à plusieurs vitesses. Espérons que cela ne soit pas le cas trop vite. Sinon cela tuera l’intérêt. Il y aura des matches en plus dans cette saison internationale déjà très compliquée. Je ne dirai pas que c’est l’année de tous les dangers , mais personne de Paris à Cesson ne sait ce qu’il va en être. Il faut toujours avoir un coup d’avance. Mais la projection est plus à court terme que d’habitude”.

NOUVELLE FORMULE DE LA COUPE DE FRANCE (UN SEUL MATCH)

“Une Coupe de France au rabais”
“Encore une fois ce ne peut pas être satisfaisant. Beaucoup d’entraîneurs se sont élevés contre cela. C’est une Coupe de France au rabais. Mais les institutions, les fédérations, les ligues agissent selon les circonstances. Finalement, il n’y a pas de bonne solution. Il y en a des moins mauvaises. Celle-la a été retenue. On est loin du vrai contenu de ce que doit être une Coupe de France. Il faut faire avec”.

LES CHANCES FRANÇAISES (PSG ET NANTES) EN LIGUE DES CHAMPIONS

“Pas la même pression pour le PSG et Nantes”
“Le PSG est attendu chaque année en Final Four et se doit d’y être. Nantes est tombé dans une poule très relevée. En sortir serait déjà une très bonne chose. Ensuite ce club prendra match par match avec moins de pression que le PSG. Ce n’est pas la même pression pour les deux clubs”.

MONDIAUX, QUALIFS EURO 2022, TQO, JO, UNE SAISON CHARGÉE…

“Il va falloir gérer le physique”
“Quand tout va bien, le hand est déjà un sport qui joue beaucoup. La crise sanitaire et le fait d’avoir repoussé des compétitions à la saison suivante a généré ce rapprochement d’épreuves. C’est aussi le cas dans les championnats domestiques. La France est passée à 16 clubs. La Bundesliga est passée à 20 avec 38 matches de saison régulière. C’est fou ! Sans oublier les compétitions qu’on vient d’évoquer et en toile de fond les JO de Tokyo ! Comment cela va être géré ? Les entraîneurs et les joueurs vont devoir être stricts sur la gestion du physique. De fait, certains joueurs vont devoir gérer leurs efforts…”

Propos recueillis par Jean-Marc Azzola

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi