mercredi 21 février 2024

Hommage à Pape Diouf : le 5 mars 2006, il ridiculise le PSG au Parc

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Il y a tout juste un an, Pape Diouf nous quittait des suites du coronavirus à l’âge de 68 ans. Retour sur un de ses plus beaux coups.

Pape Diouf en 2010 lors de l’inauguration du Stade Didier Drogba à Levallois.

Entre 2005 et 2009, il a été (et reste à ce jour) le seul président noir d’un club de football professionnel en Europe. Même si le club n’a remporté aucun trophée sous sa présidence (deux finales de coupe de Frane quand même et des qualifications régulières pour la Ligue des Champions avec deux deuxièmes place…), il reste un des présidents qui aura marqué son passage à l’OM. Pour lui rendre hommage nous sommes revenus sur un des faits marquants de sa présidence lors de la 30ème journée de la saison 2005/2006.

Le 5 mars 2006, alors que le match retour du classico est programmé au Parc des Princes pour le compte de la 30ème journée, Pape Diouf va transformer le match en démonstration collective face au club de la capitale.

Un match nul historique entre le PSG et l’OM

Pour protester contre le non respect des normes de sécurités pour entourer les supporters de l’OM, il envoie l’équipe réserve au Parc des Princes, simplement encadrée par deux ou trois professionnels. Une décision très critiquée par ceux qui ne supportent pas l’OM, à commencer par la Ligue de football professionnel et le diffuseur, Canal+, mais qui reste historique. Ce jour-là, les minots rapporteront un match nul (0-0) de la capitale et deviendront de véritables héros.

Désorientés, les stars parisiennes ne trouveront jamais la solution pour tromper Cédric Carrasso (le remplaçant de Fabien Barthez), à l’image de Pauleta ou Kalou. Certains joueurs, comme Bernard Mendy seront même humiliés et sortiront sous les insultes de leurs propres supporters.

A leur retour à Marseille (qu’ils rejoignent par le train), les jeunes marseillais sont attendus et fêtés comme des héros par des centaines de supporters.

Les Marseillais : Carrasso, Bocaly, Civelli, André Luis, Pradié, Cantareil, Gastine, Delfim, N’Diaye et Gimenez  Entr. : A. Emon

Les Parisiens : Létizi, Pichot, Rozehnal, Yepes, Mendy, Landrin, Cissé, M’Bami, Rodriguez, Kalou et Pauleta Entr. : G. Lacombe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi