jeudi 25 avril 2024

Hongrie – France (1-1), les notes : Benzema et Pavard plombent les Bleus

À lire

Une pâle équipe de France a été tenue en échec par de vaillants hongrois (1-1). L’animation offensive a été décevante, même si c’est derrière que les Bleus ont craqué.

Hugo Lloris (6) : le capitaine des Bleus ne peut rien sur le but. Il n’a pas eu grand chose à faire, en dehors de deux ou trois sorties aériennes.

Benjamin Pavard (3) : le latéral du Bayern est apparu en grande difficulté, tant sur un plan défensif qu’offensif. Il est notamment largement impliqué sur le but des Hongrois.

Raphaël Varane (6) : un match sérieux encore une fois pour le joueur du Real Madrid qui a bien bloqué l’axe.

Presnel Kimpembé (6) : difficile de reprocher quelque chose au défenseur du PSG qui a étalé sa puissance physique

Lucas Digne (5) : dans un tel match, on attend plus d’un latéral, pour apporter le surnombre devant et faire de bons centres.

Paul Pogba (5,5) : des bons passages en première période, mais, à l’image des Bleus, le joueur de Manchester United n’a pas été au niveau de son match contre les Allemands.

N’golo Kanté (5,5) : grosse activité pour le joueur de Chelsea que l’on a souvent vu à l’organisation du jeu, mais qui n’a malheureusement pas toujours bien utilisé le ballon.

Adrien Rabiot (5) : pour débloquer la situation, on attendait plus de lui, même s’il a encore eu une grosse activité en récupérant beaucoup de ballons.

Antoine Griezmann (6,5) : après un début de match compliqué, le n°7 des Bleus s’est bien repris et a égalisé. Dans la dernière demi-heure, on l’a beaucoup vu mettre du rythme offensivement.

Kylian Mbappé (6) : un match correct, mais sans but et avec un peu trop de déchets. Il a quand même délivré une passe exceptionnelle à Benzema en première période, et bien failli offrir la victoire aux Bleus en fin de match.

Karim Benzema (4) : un match trop insuffisant, avec une énorme occasion ratée, après un caviar de Mbappé en première période. On l’a encore vu beaucoup revenir au milieu pour organiser le jeu, mais on avait plus besoin de son efficacité offensive.

Côté Hongrois, c’est surtout le collectif qui s’est mis en valeur. On soulignera quand même l’excellent match du gardien, Peter Gulacsi et les bonnes sensations offensives du buteur, Attila Fiola.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi