jeudi 25 avril 2024

Honte aux Niçois, coup de coeur pour Antonetti… Les coups de gueule et les coups de coeur du Quotidien Du Sport

À lire

Comme tous les lundis, en partenariat avec Mon Paris FM, retrouvez les coups de gueule et les coups de coeur de Stéphane Désenclos sur la semaine de foot qui vient de s’écouler.

C’est par un immense coup de gueule contre certains abrutis – excusez-moi du terme – parmi les supporters de Nice, qui fréquentent la POPULAIRE SUD de l’ALLIANZ RIVIERA, que je vais commencer !  

Vexés d’avoir perdu la finale de la Coupe de France contre Nantes, ils n’ont rien trouvé de mieux que d’insulter un mort !

Je ne vais pas revenir en détails ici sur cette ignominie… Mais, ce qui me laisse sans voix sur les mécanismes du cerveau humain, c’est essayer de comprendre comment vous pouvez voir votre équipe perdre une finale le samedi – finale que les supporters niçois ont aussi perdu face à leurs homologues nantais, le Stade de France résonnant aux chants des Nantais pendant tout le match – et décider de vouloir faire mal à tout le club de Nantes quatre jours plus tard. Sans parler de la famille et des proches d’Emiliano Sala, qui ont encore du mal à se remettre de la disparition brutale du joueur, il y a 3 ans.

Pour Nice, la double ou même la triple peine

Du coup, ce sont TOUS les supporters niçois qui ont perdu une deuxième fois la finale. En attendant de la perdre sans doute une troisième fois après que la commission de discipline de la LFP se soit emparée du dossier, qui sera traité mercredi soir. Avec une possible fermeture de la tribune de la honte pour le premier match à domicile de la saison prochaine…

Résultat : à défaut de porter un tee-shirt « vainqueur de la Coupe de France 2022 », les joueurs niçois ont porté un tee-shirt « hommage » au joueur argentin, lors de la réception de Lille. Et le karma a frappé : Lille s’est imposé à l’Allianz Riviera, condamnant sans doute les Aiglons à une prochaine saison sans Europe…

Heureusement, dès le week-end, l’incroyable suspense de la fin de saison en Ligue 1 est venu nous redonner goût au foot. Avec des résultats qui ont tout relancé, tant dans le bas que dans le haut du classement.

C’est le cas dans aucun autre grand championnat. Sans incroyable scénario, la Premier League va sacrer City et la Série A, célébrer le Milan AC.

Fred Antonetti n’a jamais connu de relégation en 18 ans de carrière d’entraîneur !

Et un coup de cœur tout particulier à Fred Antonetti. Il y a quinze jours, Metz était déjà en Ligue 2 et aujourd’hui, Metz est barragiste.

Certes, les Lorrains sont a égalité avec Saint-Etienne (avec une meilleure différence de buts) et doivent se rendre au Parc. Mais pendant ce temps-là, Saint-Etienne sera à Nantes, qui n’a pas l’intention de finir une si belle saison sur une défaite ! 

Tenez, j’ai une info pour vous : en 18 ans sur le banc d’un club, Fred Antonetti n’a jamais connu de relégation !

Au final, on pourrait donc assister à la relégation de deux dinosaures du football français : Saint-Etienne et Bordeaux.

Sans doute les deux clubs qui méritent le plus d’être punis, après deux saisons (au minimum) passées à faire n’importe quoi.

On va bien voir ce qui va se passer le week-end prochain, mais en général, le terrain ne pardonne pas le « n’importe quoi » et on finit toujours par le payer…

Tous les lundis, retrouvez les coups de coeur et les coups de gueule du Quotidien du Sport sur Mon Paris FM (19h/20h30, Mon Paris Sport).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi