vendredi 1 mars 2024

Hors-jeu : quand Ruben Aguilar faisait rêver… la Bolivie

À lire

Depuis le 11 novembre 2020, l’affaire est officiellement classée. Ruben Aguilar est international français. Mais il fut un temps où le joueur de l’AS Monaco, qui a explosé à Montpellier après avoir été formé à Saint-Etienne (ou Christophe Galtier ne lui a jamais donné sa chance), était aux portes de la… sélection de la Bolivie. Enfin, seulement pour les supporters…

Tout s’est accéléré lors de la saison 2018/2019, avec les exploits de Montpellier, face au PSG (0-0) et à Monaco (1-1). Dans ces deux matchs, le Grenoblois a affiché des qualités défensives et de vitesse particulièrement intéressantes pour contrer des joueurs comme MBappé, Draxler, Lemar ou Sidibé.

Ses performances – particulièrement face au PSG – lui ont fait changer de dimension. Au point que la Bolivie s’est même intéressée à lui… « C’est quelque chose d’assez étrange quand même (rires). Je crois qu’à la base, tout cela part du jeu “Football Manager.” Ils m’avaient mis la nationalité bolivienne en plus de la nationalité française », a raconté l’actuel monégasque à nos confrères de Goal.

« J’ai dû faire une mise au point our expliquer que je n’étais pas Bolivien »

« Plus tôt déjà, j’avais reçu des messages de Boliviens après mes matches. Après la rencontre contre le PSG, ça a été multiplié par cent. On a parlé de moi sur les réseaux sociaux, ça a encore accentué les choses. J’ai reçu beaucoup de messages », raconte-t-il.

« Apparemment, en Bolivie, ils parlaient de moi à la télévision en disant que j’étais sélectionnable. J’ai reçu beaucoup de demandes venant de là-bas. J’ai été obligé de faire un communiqué pour expliquer que je n’étais pas Bolivien donc pas sélectionnable  (rires) ».

Si son père est Espagnol, ce qui peut lui permettre de prendre la double nationalité espagnole, Ruben est bien international… français !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi