jeudi 18 juillet 2024

Houssem Aouar revient dans le jeu et l’OL en a cruellement besoin

À lire

Annoncé sur le départ l’été dernier, Houssem Aouar a repris sa progression sous la houlette de Peter Bosz.

Chaque été depuis trois ans, annoncé sur le départ, Jean-Michel Aulas entrouvre la porte. Plusieurs clubs entament des discussions, mais aucune offre ne tombe sur le bureau de l’OL.

Annoncé tour à tour à Manchester City, à Arsenal ou encore à la Juventus Turin. Le milieu de terrain dispute bel et bien sa cinquième saison professionnelle entre Rhône et Saône. Titulaire indiscutable en début d’exercice, le natif du troisième arrondissement de Lyon a eu la mauvaise surprise de se retrouver sur le banc lors du premier choc de la saison, à Paris (2-1) mi-septembre.

Plutôt que de ruminer sa déception, le joueur était le lendemain dans le bureau de Peter Bosz :

« Coach, que dois-je faire pour m’améliorer ? » Le technicien néerlandais n’a pas remis en cause sa technique, ses courses. Message reçu : depuis cette discussion, le numéro 8 a retrouvé son statut de titulaire. « Cette année, j’ai énormément progressé au niveau de l’intensité, estime Houssem Aouar. Et je pense que je vais encore beaucoup m’améliorer cette année. Aujourd’hui, l’intensité est l’une des clefs du haut niveau. »

Aouar espère revenir en bleus

Pour ne rien gâcher, « Houss » s’est également mis à enchaîner les buts de toutes les manières. Sa spéciale (une frappe enroulée) à Saint-Etienne (1-1), un tir de loin à Nice (défaite 3-2), deux coups de têtes contre Lens (2 à Prague (3-4) démontrent la capacité du numéro 8…

« J’ai surtout la réussite avec moi, estime l’intéressé. Cela rajoute un plus à mes matches. Je suis de mieux en mieux, plus de pépins physiques, j’arrive à être à 100% et je me donne à fond pour aider l’équipe. »

Malgré ce retour en forme, Houssem Aouar n’a pas retrouvé l’équipe de France avec laquelle son compteur reste toujours bloqué à une sélection depuis sa première cape (et son premier but) contre l’Ukraine (7-1) le 7 octobre 2020.

Ambitionnant de disputer la Coupe du Monde 2022, le Lyonnais doit maintenant convaincre Didier Deschamps de son retour en grâce. Avant de prendre son envol pour de bon ? En fin de contrat avec l’OL en 2023, il sera en tout cas normalement à la croisée des chemins : ou il prolongera avec son club formateur ou il sera transféré.

Ne manquez-pas, Le Foot Lyon, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi