samedi 2 mars 2024

Hugo Lloris, plus grand gardien français (avec Fabien Barthez) : Fred Antonetti, le visionnaire

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Après onze saisons passées à Tottenham, Hugo Lloris quitte l’Angleterre pour rejoindre le Los Angeles FC, en MLS. Alors qu’il quitte l’Europe, un an après avoir annoncé l’arrêt de sa carrière internationale, quelle place le gardien français laissera-t-il dans l’histoire ?

Formé à Nice, où il a fait ses débuts professionnels à l’âge de 19 ans (lors de la saison 2005/2006, d’abord en Coupe de la Ligue), puis passé par Lyon (2008-2012), où il a explosé au plus haut niveau, celui qui a été international à 145 reprises, dont 121 fois comme capitaine (le record en Equipe de France), fait ses grands débuts en Ligue 1 à l’âge de 19 ans et un peu moins de 3 mois.

A LIRE AUSSI : les plus belles femmes de footballeurs en photos

C’est Fred Antonetti, alors sur le banc des Aiglons, qui lui fait confiance. D’abord en Coupe de la Ligue (en 2006, Nice s’inclinera en finale face à Nancy) puis en Ligue 1 la saison suivante (après quelques apparitions en tant que doublure). Alors qu’il n’a que 20 ans et quelques mois, Hugo Lloris est nommé n°1 à la place de Damien Gregorini, qui sortait pourtant d’une belle saison (Nice avait terminé meilleure défense de Ligue 1).

Fred Antonetti (en 2009) : « Hugo Lloris va faire un grand leader à Lyon, et en équipe de France »

En 2009, l’ancien entraîneur des Niçois revenait sur ce choix un peu surprenant, pour Ouest-France. « J’ai fait le choix de le mettre en n°1. En parler aujourd’hui, cela semble évident, mais à l’époque ce choix n’était pas facile car Gregorini avait fait une bonne année avec Nice qui avait fini meilleure défense du championnat », expliquait le Corse. « Je savais ce que Gregorini allait me faire comme saison, je savais que Lloris allait peut-être faire des bêtises, mais je le voyais aller très loin. A 20 ans, c’était risqué parce que c’est un poste à responsabilité, mais avec le talent qu’il avait… ».

Pour rappel, c’est avec les U19 tricolores que Lloris avait gagné, trois ans son avènement chez les A, son premier titre majeur : l’Euro 2005. Pour Fred Antonetti tout était alors en place pour la suite d’une carrière exceptionnelle, qui lui vaudra de jouer un quart de finale de Coupe du Monde (2014) puis de remporter le trophée (2018) avant de jouer la finale en 2022. Au milieu de tout ça, il y aura aussi une finale d’Euro (2016) et une Ligue des Nations (2021).

Toujours dans les colonnes de Ouest-France, Antonetti en disait un peu plus, avec un regard visionnaire. « Il est très posé, pudique, timide. Son jeune âge fait qu’il apparaît réservé, mais il y a une grosse personnalité derrière tout ça. Il voit très clair. Il a une bonne analyse, il est intelligent, très au-dessus de la moyenne. Il va faire un grand leader à Lyon, et en équipe de France. Les leaders, ce ne sont pas ceux qui parlent le plus, ce sont ceux qui parlent juste ».

Antonetti avait vu juste : Hugo Lloris allait marquer l’histoire. Même si on peut déplorer le manque de trophées gagnés en club pour le Français. Il remportera seulement une Coupe de France avec l’OL, et perdra sept finales dans sa carrière : Coupe de la Ligue (2005 avec Nice, 2012 avec l’OL, 2015 et 2021 avec Tottenham), Ligue des Champions (Tottenham 2019), ainsi que l’Euro 2016 et la Coupe du Monde 2022. 

2018 et 2019 resteront sans doute les plus belles années de sa carrière. En juillet, Hugo Lloris guide les Bleus vers le titre mondial. Sans sa boulette (sans conséquence) en finale, il devait même être sacré meilleur gardien de la compétition (trophée attribué finalement au Belge Thibault Courtois). Dans la foulée, il emmène Tottehnam en finale de la Ligue des Champions (défaite contre Liverpool, 0-2).

Le tout alors qu’il a déjà plus de 30 ans. Jeune gardien prometteur, Hugo Lloris se bonifie avec l’âge. il n’a jamais fait le match de trop. Alors qu’il va avoir 36 ans lors de la Coupe du Monde au Qatar, il balaye vite les doutes sur son niveau et joue un grand rôle dans la présence de la France en finale, en sortant deux grands matchs, contre l’Angleterre en quart de finale, puis contre le Maroc en demi.

En Premier League, les observateurs s’accordent à dire que sa saison 2014/2015 sera la plus aboutie. Même si les Spurs échouent en finale de la Coupe de la Ligue contre Chelsea et ne terminent qu’à la 5ème place du classement. Les supporters ont encore en tête ses parades face à Manchester United pour obtenir un 0-0, ou encore, ses exploits face à Arsenal.

Si la France est reconnu pour avoir souvent eu de grands gardiens, et alors que Mike Maignan a pris la succession dans le but de l’Equipe de France, Hugo Lloris est l’égal de Fabien Barthez, au sommet de la hiérarchie. Derrière, on trouve le tandem Bats – Lama, suivi par Mike Maignan, qui devrait rapidement concurrencer les deux premiers.

Le TOP 10 des meilleurs gardiens français

1. Hugo Lloris et Fabien Barthez

3. Bernard Lama

4. Joël Bats

5. Georges Carnus

6. Mike Maignan (en activité)

7. Claude Abbes

8. Dominique Baratelli

9. Michael Landreau

10. Steve Mandanda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi