jeudi 25 avril 2024

Incidents OL-OM : pourquoi le match ne sera pas donné à l’OM sur tapis vert

À lire

Ceux qui souhaitent une sanction exemplaire contre l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas risquent d’être déçus. Les Marseillais n’auront pas match gagné sur tapis vert.

Alors que la commission de discipline de la LFP doit se réunir en urgence dès aujourd’hui pour revenir sur l’agression dont a été victime Dimitri Payet, dès la 4ème minute, ayant entraîné l’arrêt définitif du match, l’OL ne devrait pas avoir match perdu.

Selon nos informations, on devrait se rapprocher des sanctions prises contre l’OGC Nice après les incidents du mois d’août, déjà contre l’OM. Sauf que l’OL pourrait se voir infligé, non pas un, mais deux points de retrait, en plus de deux ou trois matchs de huis clos (partiel ou total).

La jurisprudence Metz, en 2017

C’est le type de sanctions auxquels le FC Metz avait été condamné, lors de la saison 2016/2017, après l’arrêt du match Metz-OL en raison du jet d’un pétard qui avait explosé aux pieds d’Anthony Lopes, qui, comme Dimitri Payet, n’avait pas été en mesure de reprendre la partie (il avait même été transporté à l’hôpital pour subir des examens).

A l’époque, Metz menait 1-0 et le match avait été donné à rejouer (avec deux points de pénalité pour les Messins). La LFP ayant préservé l’équité sportive, en ne donnant pas les trois points à l’OL.

La situation est la même aujourd’hui : si la LFP décide de donner les trois points à l’OM, elle nuira obligatoirement à l’équité sportive. Nice, Rennes et Lens, qui devancent les Marseillais au classement étant forcément pénalisés.

Pour l’anecdote, on se rappelle qu’à l’époque, Jean-Michel Aulas ne souhaitait pas reprendre le match, et voulait récupérer les trois points de la victoire sur tapis vert…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi