jeudi 18 juillet 2024

Incroyable retournement de situation : Paul Pogba blanchi ?

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

La contre-expertise demandée par Paul Pogba a bien confirmé le dopage, mais pas à la testostérone, et ça change tout !

C’est un véritable retournement de situation auquel on pourrait assister dans les accusations de dopage de Paul Pogba. Après avoir été contrôlé positif à la testostérone (une hormone stéroïdienne, qui génère, entre autre, une énergie accrue), le champion du monde français a été logiquement suspendu, en attendant la suite des investigations.

A LIRE AUSSI : Qualification Euro 2024 : les Pays-Bas affaiblis face à la France

Mais vendredi, le terrible résultat de la seconde analyse, demandée par le joueur de la Juventus retentissait comme le glas de sa carrière : de nouveau positif, l’international tricolore était voué à l’échafaud. Agé de 30 ans, celui que l’on surnomme « la pieuvre » risque deux à quatre ans de suspension. Une véritable mise à mort.

Un produit dopant dans des crèmes anti-âge

Mais ce matin, une info remet tout en question : le journal italien Tuttosport révèle que la deuxième analyse fait apparaître, non pas de la testostérone, mais de la DHEA, un produit très courant, pour lutter contre le vieillissement, tout en étant un renforcement musculaire.

La particularité de ce produit (considéré comme un produit dopant) est qu’il se trouve dans un grand nombre de crème « anti-âge » couramment utilisées, sans pour autant, être obligatoirement mentionné sur l’étiquette.

Une information qui change tout. S’il était retrouvé des traces de DHEA dans les crèmes courantes utilisées par Paul Pogba (qui a demandé que toutes les crèmes présentes à son domicile, y compris celles de sa femme, soient analysées), cela permettra alors au Français de plaider pour un dopage « à son insu » ce qui aurait pour conséquence de diminuer largement la sanction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi