jeudi 29 septembre 2022

Islam Slimani, un air de Bafétimbi Gomis…

À lire

Slimani, le désormais joueur de l’OL dispose de nombreuses qualités que le club n’a plus eu depuis Bafé Gomis et sa doublette avec Lisandro Lopez. Décryptage des qualités de l’Algérien et pourquoi il peut rendre de nombreux services à Lyon.

Slimani et son jeu de tête

Marcelo excepté, l’OL ne comptait dans ses rangs aucun élément capable de régulièrement être dangereux de la tête à la réception des coups de pied arrêtés. Or, le jeu aérien est une des qualités premières d’Islam Slimani : « Son jeu de tête dans la surface peut nous aider sur les coups de pied arrêtés offensif et défensif, explique Rudi Garcia. Il a le profil qu’il nous fallait pour compléter l’effectif offensif de l’OL. »

Son esprit collectif

De nos jours, il est rare de trouver un attaquant altruiste. L’Algérien est de cette trempe-là. Peu importe ses statistiques personnelles, son but premier est de se mettre au service de l’équipe.

Slimani a une grande combativité

Même s’il ne réussit pas tout, il se signale systématiquement par son investissement. Ses appels sont tranchants, ses replis défensifs également et le tout n’est pas pour déplaire à Rudi Garcia : « Il est généreux, il se bat, il nous apporte de la combativité. »

Son enthousiasme

On le voit dans l’interview ci-contre : Islam Slimani est comblé d’avoir signé à l’OL. Son ardeur détonne avec la frustration qui émanait de Moussa Dembélé depuis qu’il avait perdu sa place de titulaire. Jamais décisif lors de ses entrées en jeu, le numéro 9 avait perdu la flamme. Au contraire, l’Algérien est animé par l’envie de conquérir son nouveau club. « Il nous apporte beaucoup de confiance car il en a beaucoup en lui, témoigne à son sujet Houssem Aouar. Je suis sûr qu’il va beaucoup nous apporter jusqu’à la fin de la saison. »

Slimani, une grande polyvalence

Alors que Moussa Dembélé ne pouvait évoluer qu’à la pointe de l’attaque, Islam Slimani peut occuper tous les postes offensifs : avant-centre dans un 4-3-3, deuxième attaquant dans un 4-4-2 ou dans un 4-2-3-1 ou même sur une aile d’un 4-3-3. « Dans la mesure où je ne demande pas à mes ailiers de défendre comme des latéraux et d’attaquer en restant collés à la ligne de touche, il peut jouer sans problème dans un couloir », estime Rudi Garcia.

Retrouvez cet article et toute l’actualité de l’OL dans le dernier numéro du Foot Lyon, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi