samedi 28 janvier 2023

Jacques Vendroux (en direct de Doha) : « Je ne suis pas inquiet pour les Bleus »

France - Maroc (20h)

À lire

Présent au Qatar pour Europe 1, Jacques Vendroux suit sa 15ème Coupe du Monde (un record). Pendant toute la durée de l’épreuve, il intervient régulièrement pour Le Quotidien Du Sport, nous apportant son regard d’expert.

« Il faut être prudent, mais le favori, c’est la France »

Ce match contre le Maroc, je le sens assez bien. Jusqu’à maintenant, la France a réussi son mondial. Il n’y a pas de problème majeur, la « dream team » est prête. Tout le monde s’est bien préparé, dans une très bonne ambiance… On sent Didier Deschamps très motivé. Je ne suis pas spécialement inquiet. Il faut être prudent et ne pas avoir de complexe de supériorité. Le favori, c’est la France. Si le Maroc est battu par la France, ce ne sera pas une immense surprise. En revanche, si le Maroc bat la France, là, ça devient une surprise qui sort de l’ordinaire. Il faut simplement faire très attention, en se disant qu’on est favori sur le papier, mais qu’on n’a pas gagné !

Pariez sur France – Maroc et profitez d’un BONUS de 100 euros avec le code QUOTIDIEN !
(cliquez sur les images ci-dessous)

« Le Maroc en demi-finale, ce n’est pas du hasard »

Il n’y aura pas de suffisance. On dit toujours que ça va être compliqué pour les Bleus, mais à la sortie, ils gagnent toujours. Je suis dans cette disposition. Ce ne sera pas un scandale si on bat le Maroc, il faut être clair. Maintenant, il faut quand même se méfier, parce que les Marocains n’ont encaissé qu’un seul but depuis le début de la compétition, et pour le moment, ils sont invaincus. Il ne faut pas oublier qu’ils ont terminé en tête de leur poule avec 7 points. Le Maroc en demi-finale, ce n’est pas du hasard.

« Lionel Messi, c’est un magicien »

Lionel Messi est au dessus de tout le monde, quoi qu’il arrive. Contre la Croatie, il a encore été fantastique. Même s’il coure moins, Lionel Messi, c’est un métronome, un magicien. Vous savez le message que l’on pouvait voir au stade hier : « On a Messi sur le terrain et Diego qui nous surveille de là-haut ».

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi