jeudi 2 février 2023

Jacques Vendroux (en direct de Doha) : « Je suis très confiant pour les Bleus »

À lire

Présent au Qatar pour Europe 1, Jacques Vendroux suit sa 15ème Coupe du Monde (un record). Pendant toute la durée de l’épreuve, il intervient régulièrement pour Le Quotidien Du Sport, nous apportant son regard d’expert.

Jacques, votre impression sur ce début de Coupe du Monde ?

On s’aperçoit surtout, au moment où on se parle, qu’il n’y a que deux nations qui sont éliminées : le Qatar et le Canada. Pour les 30 autres équipes, tout est jouable. Alors, bien sûr, il y en a qui sont en position délicate, comme l’Allemagne évidemment, la Belgique, la Serbie, le Danemark ou la Serbie… Mais dans l’ensemble, on peut s’attendre à des retournements de situations incroyables, pour savoir quelles équipes vont aller en huitièmes de finale.C’est une belle Coupe du Monde, il y a des surprises, des buts magnifiques, il n’y a pas de problèmes d’arbitrage, pas d’incidents avec le public, les stades sont quasiment pleins… Je ne vais pas dire que c’est un total succès, parce que ce serait exagéré, mais c’est une très belle Coupe du Monde, au niveau de l’organisation et du jeu.

Avez-vous été surpris par les deux premiers matchs des Bleus, qui ont été les premiers à se qualifier pour les huitièmes de finale ?

Pas franchement. Les Bleus ont été les premiers à se qualifier. Malgré tous les malheurs qui leur sont tombés dessus, on a l’impression que ça leur a profité, pour leur permettre d’avoir une force surnaturelle. Pogba n’est pas là, Kanté n’est pas là, Benazema n’est pas là… Mais ils ont trouvé une force incroyable. Les 24 joueurs qui sont à la disposition de Didier Deschamps font le boulot. Et pour l’instant, ça se passe très bien. Contre l’Australie, on a fait le job, on a géré, et contre le Danemark, on a été mis en difficulté, mais on s’est surpassé et à l’arrivée, on a gagné.

« Contre la Tunisie, il ne faut pas changer pour changer »

Contre la Tunisie, on doit s’attendre à voir jouer tous les remplaçants ?

Je ne sais pas si c’est une bonne solution, que de faire jouer, ce qu’on appelle, les remplaçants de luxe. Je pense que Didier Deschamps va faire ce qu’on appelle « un coaching intelligent ». Il va sortir quelques cadres qui ont besoin de souffler, comme par exemple, Théo Hernandez, peut-être Kylian Mbappé, Antoine Griezmann ou Olivier Giroud… Mais il ne faut pas changer pour changer. Il faut faire une équipe équilibrée, avec des joueurs qui vont rentrer et qui sont capables d’intervenir ensuite aux tours suivants en cas de problème.

Justement, pour la suite, vous la sentez bien cette équipe de France ?

Je la sens très bien ! L’état d’esprit est bon. On a Noël Le Graët régulièrement sur Europe 1 qui nous rapporte ces impressions positives. Je suis assez confiant.

Qu’est-ce qui peut faire la différence pour la suite de la compétition ?

On peut compter sur les remplaçants. Vous avez un onze type, peut-être, mais avec une dizaine de mecs autour qui peuvent rentrer dans cette équipe, à l’image de ce qu’il s’est passé avec Théo Hernandez dès les premières minutes du premier match. Beaucoup sur le banc peuvent faire mieux qu’un simple intérim. J’ai très confiance en cette équipe de France, et surtout, en Didier Deschamps.

« Il y a plein de bonnes raisons de croire en cette équipe »

Malgré les coups durs, il a su construire une équipe solide…

Repositionné, Antoine Griezmann fait un début de Coupe du Monde exceptionnel. Et Adrien Rabiot aussi, qui est la révélation de ce début de Coupe du Monde !

On peut aussi compter sur Olivier Giroud… Il faut prier pour qu’il batte le record de Thierry Henry. Il y a plein de bonnes raisons de croire à cette équipe. 

Il ya des équipes qui vous plaisent tout spécialement ?

Moi, j’aimerais que le Cameroun aille loin. Les Camerounais ont fait un match magnifique contre la Serbie (ndlr : 3-3, 2ème journée). Vous avez aussi les Espagnols, et attention, les Allemands ne sont pas encore enterrés. Ils peuvent faire ce qu’il faut face au Costa Rica et passer. Je le répète, le plus incroyable, c’est que tout peut encore arriver lors de la troisième journée !

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi