samedi 26 novembre 2022

Jacques Vendroux (en direct de Doha) n’est pas inquiet pour les Bleus : « Les jeunes ont pris le pouvoir »

France - Australie (20h)

À lire

Présent au Qatar pour Europe 1, Jacques Vendroux suit sa 14ème Coupe du Monde (un record). Pendant toute la durée de l’épreuve, il interviendra régulièrement pour Le Quotidien Du Sport, nous apportant son regard d’expert.

« Personne n’est content de l’absence de Karim Benzema, mais c’est un mal pour un bien. Benzema était devenu un feuilleton. Il joue, il joue pas… il s’entraîne… il s’entraîne pas… Il est blessé, sans être blessé, tout en étant blessé… Il y avait cette incertitude qui devait forcément plomber  le groupe. La décision qui a été prise, avec le Real Madrid, met les choses au clair. Il est blessé, officiellement, le Real a demandé que l’on rapatrie son joueur… Donc maintenant, on passe à autre chose. Maintenant, on parle de l’après Benzema ».

Une bonne ambiance chez les Bleus

« L’Equipe de France est passée à autre chose. Et il y a forcément une bonne ambiance, parce qu’il faut avancer. Les jeunes ont pris le pouvoir quelque part. Avec Varane, Rabiot et surtout avec Giroud, dont on parle beaucoup. Il ne faut pas avoir d’état d’âme. Il faut passer à autre chose. Le problème Benzema est réglé et, si on peut parler comme ça, il faut passer les clés du camion à Olivier Giroud ».

« Giroud, l’homme le plus important de notre vie »

« Olivier Giroud va devenir l’homme le plus important de notre vie (sourire) à partir de maintenant. Ça va être notre buteur, avec cet objectif de battre le record de Thierry Henri. Il faudra qu’il marque 3 buts dans cette Coupe du Monde, qui pour lui sera la dernière grande compétition (…) Il y a aussi Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé… Très honnêtement, il y a aussi des jeunes qui sont capables de rendre l’équipe de France très compétitive.  Je ne suis pas inquiet, les jeunes vont prendre le pouvoir et ça va le faire. De toute façon, on n’a pas le choix, il faut gagner contre l’Australie, point final ! Si vous faites match nul, vous êtes déjà en position compliquée, parce qu’après, vous devez jouer le Danemark et la Tunisie. Il faut gagner et ça va le faire ! »

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi