jeudi 23 septembre 2021

Jean-Louis Pacull : « À Marseille, quand l’OM gagne, l’air est plus léger »

À lire

Ancien journaliste, correspondant à Marseille pour RTL notamment, Jean-Louis Pacull est intarissable sur l’OM. Il vient d’écrire un livre consacré au club « L’OM est à nous » aux éditions Diable Vauvert. Un ouvrage qui sortira en septembre. Il le présente pour Le Quotidien du Sport et Le Foot Marseille.

L’idée de ce livre est née des évènements qui se sont passés à la Commanderie en janvier. Pourquoi avoir choisi ce moment ?

C’était un évènement important car il a amené de nombreux changements à la direction du club. Je ne l’ai pas réalisé seul, je l’ai coécrit avec un sociologue (Alain Hayot, Ndlr) qui a travaillé sur le phénomène du supportérisme. Il était important d’avoir son point de vue.

Le postulat de départ était la ressemblance d’un club particulier et d’une ville particulière multiculturelle, passionnée, chaotique. Toutes ces composantes se retrouvent au stade. L’Orange Vélodrome, c’est Marseille en plus petit car il y a 60 000 personnes alors que la ville compte 860 000 habitants environ.

« Guendouzi est un joueur de caractère, il correspond aux valeurs marseillaises »

Avez-vous senti la colère monter ?

Oui, depuis des mois le président exaspérait les supporteurs car il ne comprenait rien à cette ville. Il multipliait les déclarations vexatoires pour les Marseillais. Il y avait du mépris jusqu’au jour où les supporteurs ont décidé de manifester leur mécontentement.

Pensez-vous que Frank McCourt a bien réagi à ces évènements ?

Son communiqué dans lequel il comparait à La prise du Capitole à Washington était malvenu. Ce n’était absolument pas du même niveau. Il a pris conscience de ce que représentait l’OM dans cette ville. Comme on a coutume de dire en ville

« A Marseille quand l’OM gagne l’air est plus léger ». Cela résume bien l’importance de ce club pour les Marseillais, leur identification au club. Marseille, c’est Naples, l’OM est un sujet de discussion permanent dans la semaine, pas seulement les jours de matches.

Jean-Louis Pacull sceptique sur la rentabilité d’un club comme l’OM

Quel est votre regard sur les rumeurs de rachat par des investisseurs saoudiens ?

Les investisseurs ne gagnent pas d’argent en reprenant un club, mais ils en gagnent grâce au club en investissant autour comme le Qatar à Paris. Je pense qu’ils resteront longtemps car ils ont des hôtels, différents business à Paris qui leur permettent de gagner de l’argent.

A Marseille, ce n’est pas facile de trouver des investissements autour pour gagner de l’argent. Je pense que dans un ou deux ans McCourt s’en ira s’il ne gagne pas d’argent grâce à l’OM. Peut-être qu’à ce moment-là, les Saoudiens arriveront, mais il faudra qu’ils puissent avoir des investissements rentables à côté du club et ça, ici, ce n’est pas évident à trouver.

Que peut espérer l’OM cette saison selon vous ?

L’équipe peut finir sur le podium. Elle me plait, les renforts sont de qualité. Les joueurs mouillent le maillot, Sampaoli demande un pressing très haut. Ils vont prendre des buts, mais ils vont en marquer aussi, il y aura du spectacle pour enflammer le Vélodrome. Contre Bordeaux, malgré le nul, les gens sont sortis épanouis et heureux du stade.

Quel est le joueur qui incarne le plus les valeurs de Marseille ?

Matteo Guendouzi. C’est un joueur de caractère, il correspond parfaitement aux valeurs marseillaises. Konrad de la Fuente aussi.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img