vendredi 19 août 2022

Jeff Reine-Adelaide (Lyon) : « La concurrence ne me fait pas peur »

À lire

Julien Huët
Julien Huët
Journaliste

De retour sur les terrains début mars après 13 mois d’absence, ‘’JRA’’ espère devenir l’un des leaders de l’OL en 2022/2023.

Jeff, vous avez participé à dix matches depuis votre retour de blessure, dont un seul comme titulaire. Espériez-vous être utilisé davantage ?

En tant que compétiteur, on aimerait bien sûr jouer le plus de matches possibles. Mais cela a été une saison compliquée pour tout le monde, avec des matches et des situations difficiles. Le coach a essayé de me préserver et de me mettre dans les meilleures conditions pour que je sois épanoui sur le terrain. La saison prochaine, je devrai bien me préparer pour être le plus compétitif possible.

Comment avez-vous traversé cette longue absence ?

Cela a été deux dernières années compliquées, j’ai été victime deux fois d’une rupture des ligaments croisés, une à chaque genou. Couper cet été va me faire du bien, mais je suis impatient de jouer. Pour cela, il faut que j’arrive la tête fraîche. Les vacances vont me faire du bien.

Comment évaluez-vous votre progression depuis votre retour ? Au début, on a le sentiment que vous aviez encore de l’appréhension lors des duels, cela s’est-il estompé ?

C’est le manque de rythme qui a donné cette impression. Après, c’est sûr que c’était délicat lors des premiers matches. Je me suis senti de mieux en mieux au fil de matches et je n’ai désormais plus aucune appréhension lors des entraînements ou des matches. C’est le rythme qui me manque, il va falloir combler cela pendant la préparation. Jean-Michel Aulas a déjà lancé l’opération “reconquête’’ lors de la prochaine saison.

 Espérez-vous être l’un des cadres de l’OL 2022/2023 ?

L’un des cadres ?

Je ne sais pas, mais j’espère faire partie de ce projet, j’en ai envie. Je me sens bien dans ce groupe et j’espère apporter ma pierre à l’édifice la saison prochaine.

Les supporteurs vous avaient reproché votre départ en prêt à Nice au début de la saison 2021/2022, qu’en est-il aujourd’hui dans vos rapports avec eux ?

Je pense qu’il y avait eu à l’époque une mauvaise compréhension du public. J’avais eu aussi des mots forts (“je ne vois pas forcément mon avenir à l’OL”, Ndlr), j’étais jeune, je pense que je m’étais mal exprimé. Mais cela n’était ni contre le club ni contre les supporteurs. Aujourd’hui, tout le monde a compris où je voulais en venir (le message était destiné à l’ancien entraîneur Rudi Garcia, Ndlr).

« Apporter ma pierre à l’édifice la saison prochaine »

Que vous manque-t-il pour retrouver votre meilleur niveau et reprendre votre ascension ?

A un moment donné, pour retrouver mon meilleur niveau, il va falloir que je joue. Je vais donner tout ce que j’ai pour être le plus performant possible. Espérez-vous des garanties en terme de temps de jeu ? Non, j’aime la compétition et le challenge. Il y a beaucoup de concurrence, cela permet de se surpasser. Cela ne me fait pas peur.

Quel regard portez-vous sur la saison dernière achevée à la huitième place ?

Le bilan est plus que mitigé, c’est une saison très décevante. Je m’inclus dedans, je fais partie du collectif. On est tous fautifs et on s’en veut réellement. Il faut comprendre que nous sommes les premiers touchés. Il faut maintenant aller de l’avant, se projeter sur la nouvelle saison et ne pas commettre les mêmes erreurs.

Justement, que faut-il changer ?

C’est une discussion collective à avoir entre joueurs, coach et dirigeants. Cela nous permettra d’avancer.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi