mardi 5 mars 2024

JO – Cyclisme : des quotas discriminatoires ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

La course en ligne des Jeux Olympiques sera encore un grand moment. Avec 45 pays au départ, elle devrait offrir du spectacle grâce aux favoris. Mais, avec seulement 90 coureurs au départ, la présence de coureurs de nations mineures du cyclisme ne plaît pas à tout le monde…

Le 3 août, Paris va couronner le meilleur coureur des Olympiades. Sur un parcours passionnant de 273 km, les coureurs de 45 pays feront le spectacle pour aller décrocher l’or. Mais, en passant la course à 90 coureurs, l’UCI a réduit les chances de nombreux coureurs qui auraient pu prétendre être au départ.

A Tokyo, ils étaient 128 au départ pour 57 nations. Et si certains pays pouvaient compter sur 5 coureurs, cette année, il a été décidé de voir 4 coureurs au maximum d’une même nation être au départ. Un avantage important au moment de faire la différence. Le sélectionneur français Thomas Voeckler avouait même « qu’il était important d’être au complet. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

Carapaz avait bousculé les favoris à Tokyo

Si certains pensent que certains pays seront présents au détriment d’un coureur supplémentaire pour une grande nation, ce n’est pas l’esprit olympique contrairement à ce que pense le Néerlandais Wout Poels qui a déclaré à GCN :

« Au cours des dix dernières années, les cyclistes ont vraiment commencé à cibler davantage les Jeux Olympiques. C’est vraiment dommage qu’ils établissent désormais des règles selon lesquelles le peloton ne sera composé que de 90 coureurs. C’est ridicule parce qu’il n’y a pas tous les meilleurs coureurs au départ. Ensuite, dans tous ces pays sans histoire du cyclisme, il y a des coureurs là-bas qui ne peuvent même pas suivre sur 10 km. Nous n’avons que trois coureurs des Pays-Bas et si votre équipe a trois coureurs, vous ne pouvez presque pas contrôler la course. Vous devez conclure des accords avec d’autres pays. »

Mais même des coureurs comme Jambaljamts Sainbayar (Mongolie) ou Geogios Bouglas (Grèce) ont le droit de représenter leurs pays respectifs aux Jeux Olympiques à l’instar de Wout Van Aert, Remco Evenepoel, Tom Pidcock ou encore Michael Matthews. Mais qu’est-ce que la tradition à côté de la forme du moment. Par exemple, le Slovénie est aujourd’hui une référence du cyclisme mondial et pourtant, il y a encore quelques années, personne ne savait la placer sur la carte.

Un casse-tête pour les équipes

Aujourd’hui, si elle fait partie des cinq nations dominantes du peloton avec la Belgique, le Danemark, la Grande-Bretagne et la France, c’est que d’autres perdent de la vitesse comme l’Espagne, l’Italie ou l’Australie qui n’auront que trois représentants, mais surtout la Suisse, la Norvège, la Colombie ou encore la Nouvelle-Zélande qui ne courront qu’avec deux éléments. Alors les petites nations peuvent-elles peser sur la course ? L’histoire nous a démontré que tout est possible. En 2004, Sergio Paulinho avait bien réussi l’exploit de décrocher la médaille d’argent pour le Portugal alors qu’il était seul.

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo, Richard Carapaz avait déjoué les pronostics avec pour unique partenaire, Jhonatan Narvaez, alors que les grandes nations se neutralisaient. Le dernier champion olympique avouait même que le vélo n’était pas très populaire dans son pays. « C’est un sport qui existe à peine dans mon pays. »

Il n’est d’ailleurs pas rare de voir certaines petites nations s’aider mutuellement pour contrer les meilleurs coureurs et même imposer le scénario d’une course avec une échappée. Partenaires chez Burgos-BH, Bouglas et Sainbayar pourraient bien avoir des intérêts en commun pour aller le plus loin possible. Cela pourrait être aussi le cas de nations comme l’Equateur, le Venezuela, l’Erythrée, la Pologne, la République tchèque, la Hongrie, le Luxembourg ou encore le Japon voire la Suède et la Slovaquie qui n’auront qu’un seul représentant.

Le spectacle sera quoi qu’il arrive au rendez-vous dans les rues de Paris pour offrir la plus belle des médailles au meilleur coureur ce jour-là. En espérant qu’il soit Français alors que ces derniers seront quatre au départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi