dimanche 11 avril 2021

Jorge Sampaoli (OM) met la pression : « Sans moyens, le projet va échouer »

À lire

Xavi Simons, la pépite que le PSG a piqué au Barça est lancée

Onze jours avant ses 18 ans, il a fait ses grands débuts en Ligue 1 en entrant en jeu...

Zidane et Koeman : comment ils ont relancé le Real et le Barça avant le clasico

Le Real de Madrid de Zidane et le FC Barcelone de Koeman ont rendez-vous pour un nouveau match historique....

PSG : s’inspirer de la victoire à Montpellier (13ème journée)

Jouer un match de Ligue 1 coincé entre deux matchs décisifs de Ligue des Champions, le club de la...
Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

L’entraîneur argentin fait un constat terrible : si le club ne met pas les moyens, il n’est pas près de retrouver la Ligue des Champions.

De passage devant les journalistes, 48 heures avant le déplacement de l’OM à Montpellier (samedi, 21h), Jorge Sampaoli a commencé à mettre la pression sur sa direction. Interrogé sur les ambitions du club et le prochain mercato, le technicien argentin a expliqué que si l’OM « n’a pas les moyens économiques, il faudra être créatif dans le recrutement pour être compétitif autrement », avant d’être un peu plus pessimiste. « Si on ne met pas les moyens, le projet va échouer, c’est certain, mais le plus important est de parler franchement avec les gens et de savoir comment on va se préparer ». 

Un déficit de plus de 100 millions d’euros pour l’OM

Une analyse de la situation pas franchement réjouissante pour les supporters dans l’optique de retrouver la Ligue des Champions à court terme. « Avec le président, nous ne parlons pas des moyens pour la saison suivante, mais des besoins du club et comment les combler » a expliqué le successeur d’André Villas-Boas.

Pour rappel, l’OM va afficher un déficit largement supérieur à 100 millions d’euros au mois de juin prochain et est surveillé de près par l’UEFA dans le cadre du fairplay financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

id felis in mattis at nec