mercredi 17 juillet 2024

Jude Bellingham, la nouvelle pépite du foot anglais

À lire

Deuxième du Trophée Kopa qui récompense le meilleur joueur de moins de 21 ans de l’année, l’international anglais du Borussia Dortmund, Bellingham a déjà marqué l’histoire d’un foot anglais qui n’en finit pas de sortir de nouvelles pépites.

De toute son histoire, l’Angleterre n’avait jamais eu autant de jeunes joueurs aussi talentueux, aussi précoces… Quand l’éclosion de Rooney ou de Walcott étaient des exceptions au début des années 2000, elle est devenue la règle vingt ans plus tard.

Après Alexander-Arnold, Sancho, Mount, Rashford, Foden, Gallagher, Rice, Greenwood ou Saka, Jude Bellingham est le dernier représentant d’un football qui a fini par apprendre, lui aussi, à bien former.

Même si cette réussite passe aussi parfois par l’Allemagne, ce qui fut le cas de Jadon Sancho, pionnier imité par Bellingham au Borussia Dortmund avec un transfert record de 25 M€ pour un joueur de 17 ans à peine. Deux ans après, il en vaut plus du double, évalué 70 M€ par le site de référence Transfertmark.fr. Que s’est-il donc passé entre temps ?

L’adolescent formé à Birmingham City, où il avait largement devancé l’appel en étant aligné en Championship (D2 anglaise) à 44 reprises à seulement 16 ans, a continué sur sa lancée en Bundesliga.

Lucien Favre : « il a une présence incroyable »

Avec une maturité stupéfiante et une intelligence tactique remarquable, il s’est en effet imposé au coeur du jeu du Borussia Dortmund, allant jusqu’à participer à 53 matches lors de sa première saison en Allemagne (5 buts, 4 passes décisives), deuxième plus jeune buteur de l’histoire de la Ligue des Champions face à Manchester City en quarts de finale (à 17 ans et 217 jours).

Egalement appelé en sélection (le 4 septembre 2020) face à l’Irlande (3-0), il était aussi forcément devenu (à 17 ans et 136 jours) le troisième plus jeune international de l’histoire du foot anglais derrière Rooney et Walcott. Mais tous ces chiffres et ces records ne suffisent pas à traduire l’effet que produit le Britannique sur ceux qui l’observent.

Bellingham, un mixte de Lampard et Gerrard moderne

Dans un style box-to-box qui n’est pas sans rappeler celui de Gerrard ou Lampard, Bellingham ajoute une touche technique et créative encore supérieure. Le plus jeune buteur de l’histoire de Dortmund avait impressionné Lucien Favre, celui qui l’a lancé en Bundesliga :

« Il a une présence incroyable et nous offre beaucoup de possibilités au milieu de terrain car il peut jouer à tous les postes, en 6, en 8… Il est un bon passeur, il est capable de finir ses actions et j’aime beaucoup la manière avec laquelle il gère ses ballons techniquement, pour se projeter dans le jeu offensif, mais aussi défensivement parce qu’il défend bien. »

Gros récupérateur, son volume de jeu lui permet d’exister sur tout le terrain, de prétendre s’adapter à tous les systèmes de jeu. Ce profil très complet, sa marge de progression en font évidemment une des stars de demain que tous les top clubs suivent avec insistance depuis longtemps.

En choisissant Dortmund, plutôt que des clubs plus prestigieux, Jude avait fait preuve de sagesse et de pertinence pour sa progression. Comme avec Sancho, Michaël Zorc, le directeur sportif de Dortmund, sait que son nouveau joyau de la Couronne n’a pas vocation à s’éterniser dans son club : « Mais, pour le moment, son développement est loin d’être terminé. Il est très lucide et bien entouré sur une adaptation que nous n’avions pas envisagée aussi rapide. »

Sous contrat jusqu’en juin 2025, Bellingham devrait rester au moins une saison de plus dans la Ruhr. Pour le convaincre, ou pour préparer sa succession (?), le Borussia a déjà un nom, Jobe Bellingham. A 16 ans, le frère cadet de Jude joue aussi à Birmingham avec les U19 du club et marche sur les traces du frangin.

Tom Boissy

Le nouveau mag le Foot

Ne manquez-pas, Le Foot magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi