jeudi 29 septembre 2022

Kamara, les anciens joueurs de l’OM sont bluffés

À lire

À 21 ans, il fait déjà partie des meubles. Sans faire (trop) de bruit dans le vacarme olympien, le Minot Kamara construit à son rythme une carrière que tous ceux qui le connaissent bien lui promettent glorieuse.

Marius Trésor : « Je le vois bien en Bleus avec Koundé dans l’axe »

« Pouvoir jouer à plusieurs postes est toujours un avantage pour un joueur. A titre personnel, après avoir débuté attaquant, j’ai joué arrière latéral, à gauche et à droite, libéro et stoppeur.

Sans cette polyvalence, ma carrière n’aurait certainement pas été la même car cela m’a beaucoup apporté autant que cela a aidé mes équipes. Boubacar Kamara est avant tout un joueur de club et donc sa disponibilité pour jouer dans l’axe défensif ou au milieu de terrain est un atout pour lui et pour l’OM.

Cela lui a permis de dépanner dans un premier temps, puis de s’installer grâce à ça dans le groupe et d’acquérir une expérience qu’il n’aurait pas eue sinon. Il a des qualités physiques énormes et assez d’intelligence de jeu pour espérer continuer à progresser dans ce même registre, avec la même polyvalence. Il est déjà international Espoirs, la prochaine étape c’est les A !

À l’avenir, je le vois bien en équipe de France avec Jules Koundé dans une charnière centrale qui serait très complémentaire. Mais, pour ça, peut-être devra-t-il s’exiler, comme la plupart des meilleurs jeunes joueurs français, vers un championnat qui lui permettra de se confronter aux meilleurs attaquants.

C’est ce qu’a fait Wesley Fofana en rejoignant Leicester et la Premier League pour gagner du temps et accélérer sa progression. Parce qu’il est attaché à Marseille, Kamara hésitera certainement davantage pour partir mais, surtout si l’OM ne lui permet pas de jouer la Ligue des Champions tous les ans, il sait que son éclosion internationale prendra plus de temps. C’est un choix de carrière et de vie qui lui appartient. »   

Ancien défenseur de l’OM de 1972 à 1980

Marcel Dib : « Je le trouve encore trop “nounours” ! »

Je le préfère clairement défenseur central. Au milieu, je le trouve encore trop tendre, un peu lent techniquement et pas assez tranchant. Il manque encore d’expérience, d’aptitude technique et même physique pour faire des différences, offrir des solutions, donner des ballons décisifs. Quand il a le ballon, ça manque de fluidité.

Si ça peut passer en Ligue 1, je le trouve juste au niveau supérieur. Je me trompe peut-être, mais je pense qu’il est, pour le moment, largement plus compétitif en défense centrale où il est excellent sur l’homme, où on le voit permuter intelligemment, où ses relances sont propres. Je le compare à un Wesley Fofana par exemple dans le même registre.

Après, il est encore assez jeune pour progresser et s’imposer au milieu. Pour ça, il va devoir gagner en explosivité, en vivacité… s’affiner aussi physiquement. Pour le moment, je le trouve trop »  nounours »   pour assumer un rôle de leader dans une équipe comme l’OM.

Il faut le voir dans un autre contexte, avec des joueurs plus expérimentés. Pour l’équipe de France, il peut y prétendre à terme, mais c’est encore un peu tôt selon moi. Il doit évoluer dans une équipe qui domine son sujet, une équipe qui lui offre plus de régularité dans ses résultats. On n’arrive pas chez les Bleus avec autant d’incertitudes. Leader et international… il le deviendra un jour, lorsqu’il aura acquis plus de confiance, qu’il se sera aguerri.

Si Deschamps l’appelait maintenant, je pense que ça pourrait se retourner contre lui car il n’a pas assez de bouteille. Pour le moment, il est un bon joueur de L1 sur lequel un coach peut compter pour faire ses 30 matches dans la saison. Pour passer le cap au-dessus, il va devoir progresser et travailler sur ses points faibles. »   

Ancien milieu de l’OM (1994-1996)

Ronald Zubar : « Je sais que Kamara reviendra derrière… »

« Je l’apprécie beaucoup car il est élégant à voir jouer et, surtout, il est le symbole d’une formation marseillaise qui a besoin d’avoir des joueurs de son profil et de son niveau pour gagner en légitimité.

Dernièrement, il a beaucoup joué au milieu, où il nous a tous bluffés, parce que je ne m’attendais pas à ce qu’il y soit aussi bon, mais je suis sûr qu’il reviendra derrière. Son poste, là où il a été formé et où il est le meilleur, restera toujours défenseur central.

Si sa courbe de progression, jusqu’à présent linéaire, se poursuit, il ne tardera plus à aller dans un club encore plus prestigieux. C’est son destin. Il a toute la palette technique du défenseur de haut niveau moderne, avec des passes, courtes ou longues, des deux pieds, qui cassent les lignes, et une vision du jeu au-dessus de la moyenne par rapport à son poste et à son âge.

Pour le moment, il manque un peu de vitesse, mais il compense avec un placement toujours intelligent. Depuis deux ou trois ans, il est l’un des meilleurs olympiens de l’effectif et le plus régulier, une sacrée performance à son âge et dans un club aussi chaud. »   

Ancien défenseur de l’OM de 2006 à 2009

Robert Nazarétian : « Kamara n’a pas oublié d’où il venait »

« Il avait 5 ans quand il est arrivé… et je ne l’ai vraiment fréquenté que lorsqu’il a intégré le centre de formation, à 15 ans. Il s’est vraiment épanoui, et a exprimé tout son potentiel à partir des U17 nationaux. Outre ses qualités athlétiques et techniques, on voyait qu’il était au-dessus des autres dans les intentions, la vision… l’intelligence de jeu. Encore aujourd’hui c’est selon moi ce qui le caractérise le plus. Et ça, on ne peut pas le travailler, ça ne s’apprend pas. Vous l’avez ou vous ne l’avez pas. Le petit Bouba l’a tout le temps eu.

Au centre de formation, où j’étais à ce moment-là, on n’entendait jamais parler de lui. Et avec l’expérience, je peux vous dire que c’est bon signe. Il a toujours montré beaucoup de respect vis-à-vis de ses partenaires ou de ses coachs. D’ailleurs, tous l’adoraient. Lorsqu’il a signé son premier contrat pro, il leur a offert à tous un maillot.

Ça montre qui il est, sa vraie nature. Quand beaucoup parlent de leurs origines dans les articles de presse, mais ne font rien derrière, lui n’a jamais oublié d’où il venait. Et chaque fois qu’il nous croise, il nous tombe dans les bras. Je l’ai toujours connu défenseur central, mais il n’est pas étonnant qu’il puisse jouer aussi au milieu de terrain, libéro du milieu, un rôle qui lui va bien et qui permet à la charnière centrale de souffler.

« Je le vois bien en patron du milieu »

A l’avenir, je le vois bien en patron du milieu, dans le même registre qu’un Verratti, avec le mauvais caractère en moins car il est impassible et prend peu de cartons, ou un Pirlo, avec plus de qualités défensives.

Je le compare un peu à Casoni, un défenseur complet, sans points faibles, qui reste souvent debout, et qui est capable de relancer proprement, ou à un Sauzée lui aussi capable de jouer défenseur ou milieu.

De mon époque, il a le même profil qu’un Jacky Novi ou un Bernard Bosquier, de solides défenseurs qui étaient capables d’apporter offensivement. Comme eux, je le vois un jour international. Pour moi, il n’a rien à envier à un Lenglet ou un Laporte qui, eux, sont à leur maximum alors que petit Bouba a encore une énorme marge de progression. »   

Vice-président de l’association OM

Ne manquez-pas le numéro exceptionnel du Foot Marseille, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi