mardi 23 avril 2024

La belle promesse Arthur Fils

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Si Jannik Sinner a lancé sa saison en remportant le tournoi, l’Essonnais de 18 ans a profité à plein de son invitation délivrée sur le Tournoi ATP 250 de Montpellier. Signant ses premières victoires sur le circuit principal, il a fait tomber quelques têtes chevronnées et quelques records pour afficher de très belles promesses pour l’avenir.

Arthur Fils n’est pas prêt d’oublier sa semaine en terre héraultaise. Il a superbement décollé. Invité dans le grand tableau de l’Open Sud de France, le vainqueur de l’Orange Bowl en 2020 s’est fait un nom. Et en a fait trébucher d’autres pourtant aguerris du circuit comme le héros local Richard Gasquet (7/5, 7/5), le tenace Roberto Bautista Agut top 25 (6/3, 6/4), Quentin Halys (7/6, 6/3) un ancien estampillé prodige français qui donne enfin la pleine mesure de ses moyens à 26 ans.

Certes contre le campionissimo Jannik Sinner, futur lauréat du tournoi, la marche a été trop un peu trop haute (5/7, 2/6). Mais le joueur de Saint-Michel-sur-Orge a fait plus que jeu égal pendant un set. Avec même deux occasions en or de remporter la première donne : « Je suis forcément un peu déçu, a déploré Fils après coup en conférence de presse. Cela ne se joue pas à grand chose au premier set. Il m’a manqué un peu d’expérience. Sur ma première occasion, je manque un retour de coup droit. C’est dommage car il m’aurait fallu mettre la balle dans le court pour le faire jouer davantage. Sur la seconde on fait un long échange et il joue bien le coup. A la fin de la première manche je me suis un peu frustré. En deux minutes je suis passé de 5/4 15/40 à 6/5 40/0. Sinner sait tout faire. Il a mieux joué certains moments clés de la rencontre. Cela a fait la grande différence. Cette défaite va m’aider à progresser. Une demie en ATP ce n’est pas rien. Mais je ne compte pas m’arrêter là  ». L’ancien finaliste de Roland-Garros juniors (2021) n’a pas fait qu’affoler les compteurs au service pendant son séjour dans le Languedoc (une pointe à 222 km/h !).

Plus jeune Français à atteindre une demie ATP sur le circuit depuis Gasquet à Metz en 2004 …

En se qualifiant pour les demies, le protégé de Laurent Raymond (l’ancien coach de Corentin Moutet) est devenu le plus jeune joueur français à atteindre cet objectif depuis Gasquet à Metz en 2004 : « Je retire forcément beaucoup de choses positives de cette semaine. Je suis globalement content du niveau de jeu que j’ai produit. Il faut maintenant passer à autre chose. Je vais retourner à l’entraînement pour gagner des demies et des tournois. Désormais on va bien voir dans quel tournoi je rentre avec mon classement. Je vais probablement mixer entre des Challengers et des tournois ATP ». La suite devrait se dessiner pour lui à Pau : « Si j’avais gagné ce match je serais rentré dans le top 100, glisse encore Fils. Néanmoins on me connaît un peu plus maintenant. Ce n’est pas le plus important à mes yeux. Par contre si je suis aimé du public c’est encore plus sympa ». Ce pur produit fédéral a gagné près de cinquante places en quelques jours. Le voilà propulsé autour de la 115ème place mondiale et virtuellement 22ème à la Race ! Tout sauf anodin. Et quand on lui demande s’il se sent prêt à devenir la locomotive de notre tennis, l’intéressé rétorque sans aucune surexcitation ni sans se fixer de limites : « Je vais faire mon truc de mon côté. On va voir si les autres vont suivre. Ce serait bien pour le tennis français. Je surfe sur une bonne dynamique. Je jouais déjà bien à Bercy l’an dernier (il avait battu Fognini en qualifications avant de perdre contre lui repêché au premier tour, ndlr). Puis cette année au Portugal (à Oeiras), à Quimper (battu en finale par Barrère, ndlr) et à Montpellier. J’ai ce qu’il faut pour jouer assez haut assez vite. J’espère rentrer dans le top 100 le plus rapidement possible ». Précédemment poli par Jérôme Potier pendant plusieurs années, ce diamant brut né en 2004, connaît une ascension toute sauf soudaine. Au contraire elle est régulière. On devrait entendre parler de ce joueur pendant encore longtemps ! Jusqu’où ira Fils ? Nul ne le sait encore. Pas même l’intéressé ! Mais sa force tranquille laisse augurer de nombreux beaux moments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi