vendredi 8 décembre 2023

La chronique de Noël Tosi : Real De Madrid – PSG, une histoire de gardiens de but !

À lire

Entraîneur très expérimenté, qui a baroudé sur plusieurs continents, dirigé une douzaine de clubs et été sélectionneur en Afrique, Noël Tosi* nous livre chaque lundi sa chronique. Il évoque le choc entre le Real Madrid et le PSG.

A quoi tient une analyse de match ?J’ai lu que Mauricio Pochettino avait piégé le Real tactiquement, certes c’est fort possible, en mettant Danilo au milieu de terrain à la place de Gueye (Pouvait-il faire autrement, Gueye arrivait touy juste de la CAN, après sa victoire avec le Sénégal ?). Mais, posons nous la question suivante : Si Kylian Mbappé n’avait pas fait cet incroyable exploit dans les arrêts de jeu, aurions nous eu la même analyse de ce match ?

Un penalty qui aurait pu faire jaser

Est ce que le penalty raté de Lionel Messi, ou arrêté par Thibault Courtois n’aurait-il pas été plus commenté ?
 Est ce que Pochettino n’aurait pas été roulé dans la farine en cas de match nul ?
 Aurions nous eu les mêmes satisfactions ?

Je dois avouer que ce match a été un véritable régal, j’ai adoré ce Paris Saint Germain, qui a su se créer malgré la toile d’araignée tendue par Ancellotti un nombre d’occasions incroyables dans une défense plus que regroupée. En plus, Courtois était dans un grand jour. Il faut se méfier d’un gardien qui réalise une première parade exceptionnelle, puis une deuxième… Il est en état de grâce ! Et souvent on ne peut rien contre un tel gardien. Pour les joueurs il devient plus grand, plus gros. Infranchissable !

Qui ne se souvient pas de Chilavert, le gardien du Paraguay, en huitième de finale de la coupe du monde 1998, qui à force de multiplier les arrêts devenait de plus en plus confiant. Il disait même aux joueurs français qu’il allait tout arrêter dans la séance des tirs aux buts. Il a fallu attendre 113 minutes avant que le chevalier blanc nous délivre !

Comment Mbappé a pu oser faire ça ?

On pourrait citer de nombreux exemples de gardien en état de grâce. Le soir du match Paris Saint Germain – Real, Courtois était imbattable mais nous avions notre super héros : Kylian Mbappe. Comment a t’il eu ce sang froid de passer dans un trou de souris ? Comment a-t-il osé faire ça ?L ui seul le sait, et tant mieux pour le football, et tant mieux pour le Paris Saint Germain.

Revenons à notre analyse de match. Dès le début, Ancelotti a essayé d’aller chercher le Paris Saint germain très haut mais lorsqu’il a compris que, lors des deux premières sortie réussies des Parisiens , il allait se faire laminer en contre, il a fait reculer on bloc équipe de plus de 50 mètres.

En fait ces deux options faisaient parties de son plan de jeu. Il restait à tenir 85 minutes dans une position basse, et à prier pour que Messi, Mbappé et Di Maria soient dans un jour sans. Malheureusement c’était un jour avec, les trois attaquants ont été entreprenants et je trouve qu’on a été injuste avec Messi qui a quand même montré toute sa classe dans la maitrise du ballon et la distribution du jeu.

Donnarumma, décisif à Madrid

Mettons nous un instant à la place de l’entraineur du Real, comment va-t-il gérer son match retour ?
 Avec ses suspendus, avec la phobie d’être pris en contre par Mbappe ou Neymar, Ancelotti va il être obligé d’aller chercher les Parisiens ? C’est un match à domicile et à mon avis il n’a pas le choix.

C’est plutôt dans l’intensité et dans l’impact que tout va se jouer. 
Je pense que le Réal va muscler son jeu afin de faire perdre au Paris Saint Germain ses fondamentaux et peut être même ses nerfs.


Si le trio d’attaque du Paris Saint Germain n’est pas alimenté, si ces trois magnifiques joueurs sont dans un jour un peu moins faste, alors tout sera permis pour le Real.


Ancelotti va demander à ses joueurs de gagner un maximum de duels au sol comme aériens, et surtout il va essayer de priver de ballons les milieux de ballons.


En résumé le Real devra gagner la bataille de la conservation et être intraitable dans les duels.
 Donc, si le Paris saint Germain est muselé tactiquement, il ne faudra pas oublier celui dont nous avions parlé au début : Le gardien de but.


C’est là que l’investissement effectué sur Donnarumma va être décisif. Tel Courtois au match aller, le gardien Italien devra lui aussi être exceptionnel. 
Ce Real – PSG pourrait alors se résumer à une histoire de Gardiens et d’invincibilité.

Alors nous allons espérer que le meilleur gardien du dernier EURO fasse une première parade puis une seconde …. et puis devienne imbattable comme c’est souvent le cas pour un gardien qui débute un match en fanfare.

Je vous fais ce pari là : ce Match Real- Paris Saint Germain va être une histoire de gardiens ! Et j’ai souvent de bonnes intuitions.

Je finirai sur une anecdote qui notifie combien la prestation d’un gardien est importante dans un match. Un gardien que j’ai entrainé et dont je tairais le nom (pour ne pas me fâcher avec Ludovic
 Butelle) disait souvent à ses coéquipiers, avant de démarrer un match : « Allez les Gars , aujourd’hui vous en marquez trois et je vous assure le nul ! »
 Espérons que le Paris Saint Germain n’aura pas à marquer trois buts…

*Premier technicien français à avoir entraîné aux Etats-Unis, Noël Tosi a commencé sa carrière sur un banc à l’âge de 27 ans. Passé par Grenoble, Nîmes, Gueugnon, Arles-Avignon, Angers et Cherbourg (entre autres) en France, il a aussi été sélectionneur du Congo et de la Mauritanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi