jeudi 29 septembre 2022

La Coupe du Monde 2022 sans les Bleus ? Alerte rouge avant la Finlande

À lire

Il faut ouvrir les yeux : à ce rythme là, l’Equipe de France, qui reste sur deux prestations laborieuses, pourrait bien ne pas se qualifier pour la Coupe du Monde 2022 !

S’ils sont toujours en tête de leur groupe après des débuts de qualification très laborieux (seulement deux succès en cinq matchs contre des adversaires très largement à leur portée), les Bleus n’ont plus le droit à l’erreur.

Ils comptent en effet quatre points d’avance sur la Finlande, leur hôte au Groupama Stadium mardi, mais les nordiques ont deux matchs de moins. Le calcul est vite fait : tout autre résultat qu’un succès à Lyon dans deux jours mettrait les Champions du monde en grand danger.

Une deuxième place qui ne garantit rien

Car le règlement s’est durçit, et seulement les premiers de chaque groupe sont assurés d’aller au Qatar. Les deuxièmes joueront des barrages (demi-finale, finale) pour tenter de gagner leur place au prochain mondial. Les Bleus auront aussi la possibilité de se qualifier via la Ligue des Nations, dont ils joueront la phase finale début octobre (demi-finale contre la Belgique et éventuelle finale contre le vainqueur du match Italie – Espagne), mais ils ont intérêt à miser sur la voie des qualifications directes. Et à ce rythme là, on peut avoir peur.

Dans deux jours, la Finlande, qui rêve d’une première participation historique à une Coupe du Monde, viendra en France avec les mêmes principes de jeu que la Bosnie : un jeu défensif, physique et engagé, pour profiter de la moindre occasion de contrer. Face à une telle opposition, il faudra faire le jeu, ce que l’équipe de Didier Deschamps s’est montrée incapable de faire lors de ses deux derniers matchs (pour rester dans l’actualité…). A tel point que les voyants sont plutôt au rouge, un peu plus de quarante huit heures avant d’affronter la 56ème nation mondiale.

Deschamps a-t-il encore les solutions ?

Confronté aux absences ou à la méforme de joueurs importants (Pavard, L. Hernandez, Mbappé, Kanté, Tolisso, Coman…), Didier Deschamps n’arrive pas à trouver de solutions pour raviver la flamme.

« Il y a un manque d’engagement, d’agressivité. C’est fini l’euphorie de l’après Coupe du monde 2018. On était dans une dynamique qui nous permettait de renverser les choses », constatait Hugo Lloris (sur l’Equipe TV) après le match contre l’Ukraine.

Didier Deschamps de son côté n’est pas apparu très serein. « C’est forcément une période plus compliquée. On n’est pas habitué à prendre deux points sur six en deux matches », commentait le sélectionneur, qui réclame « plus d’engagement et d’agressivité ».

On rajoutera : plus de talent ! Car la vérité, c’est aussi que les Bleus (avec seulement trois champions du monde au départ en Ukraine) ont trop de joueurs moyens, à l’image de Dubois, Digne, Zouma, Martial ou Coman (version Bleue)…

> France – Finlande : mardi 7 septembre, 21h au Groupama Stadium (Lyon)

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi