jeudi 25 avril 2024

La déclaration lunaire de Gattuso sur l’OM : « Je ne sais pas comment entraîner ce genre d’équipe »

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Littéralement K.O. après l’égalisation du Shakhtar à la 94ème minute, après le but de l’OM à la 90ème, Gennaro Gattuso a craqué et remis lui même sérieusement en question sa présence sur le banc.

Depuis hier soir, les supporters de l’OM ont du mal à s’en remettre. Non seulement leur équipe a été incapable de battre une équipe qui joue ses matchs européens à l’extérieur et qui n’avait pas joué de rencontre officielle en 2024, mais, après un match nul très décevant, les propos de Gennaro Gattuso ont fini par les achever. « Ce n’est pas un problème physique, un problème tactique, c’est un problème mental » a lâché l’entraîneur italien, qui a gardé le meilleur pour la fin : « Je ne sais pas comment entraîner ce genre d’équipe ». 

« C’est la photo de notre saison. Je n’ai pas la clé pour répondre »

Des mots forts relayés par les caméras de Canal+, qui sonnent comme un terrible aveu d’impuissance. Et qui relancent plus que jamais le débat pour savoir si le technicien italien est encore l’homme de la situation ? Sur les réseaux sociaux, cette déclaration ne passe pas. Surtout qu’en conférence de presse, l’entraîneur italien a enfoncé le clou. « C’est la photo de notre saison. Je n’ai pas la clé pour répondre. C’était une belle opportunité de l’emporter et on va rentrer encore énervé car on n’a toujours pas gagné. C’est très frustrant et c’est difficile de sourire après ce nul ». Certains vous diront que c’est le type même de discours qui traduisent l’envie de se faire mettre à la porte. 

Seule une victoire à Brest peut sauver Gattuso

Pas sur non plus que le message passe bien au près des joueurs. En disant cela, l’Italien se dégage de toutes responsabilités. Pas seulement sur ce match, mais pour les prestations très médiocres des Marseillais qui, depuis deux mois, n’ont battu que le 18ème du classement de Ligue 1 (Clermont) et une équipe de 5ème division en Coupe de France. « Se faire remonter deux fois au score comme ça, en 400 matchs sur le banc, je n’ai jamais vu ça », a insisté Gattuso, K.O. debout après avoir pensé gagné le match à la 90ème minute. Trois jours avant d’aller à Brest (22ème journée de Ligue 1), il n’y a qu’un succès en Bretagne qui peut le relever.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi