mercredi 28 février 2024

La Juventus, les Bleus et… le PSG : les trois destinations possibles pour Zidane

À lire

C’est avec la gueule de bois que ce sont réveillés les supporters du Real Madrid. Même si la nouvelle était redoutée, c’est désormais officiel : Zinedine Zidane n’est plus l’entraîneur de la Maison Blanche. Vainqueur de trois Ligue des Champions avec les Merengue, le Français reprend sa liberté et voit s’ouvrir de nouveaux horizons.

Aller à la Juventus

« J’ai passé cinq ans à Turin, la Juventus est toujours dans mon cœur ». Interrogé sur un possible départ pour la Juventus en avril dernier, par Sky Italia, Zidane ne cachait pas son amour pour le club de Turin. Ça tombe bien, le club cherche un remplaçant à Andrea Pirlo qui n’a pas su atteindre les objectifs fixés (3ème de Série A, éliminé en 8èmes de finale de la C1). L’histoire semble donc déjà écrite. Mais la Juve est en proie à de gros problèmes financiers et ne pourra pas offrir à Zidane un contrat aussi bon que celui qu’il avait au Real (12 millions d’euros annuel). Allegri, qui n’ira pas au Real pourrait faire son retour à la Juve.

Attendre que la place soit libre sur le banc des Bleus

Noël Le Graët comme Didier Deschamps lui-même n’a jamais caché que Zinedine Zidane pourrait être le futur sélectionneur de l’Equipe de France. Mais DD est sous contrat jusqu’en 2022, soit au lendemain de la Coupe du Monde au Qatar. Et, à moins d’une catastrophe lors de l’Euro (et encore…) on voit mal l’aventure se terminer avant le 31 décembre 2022. Zidane pourrait décider d’attendre en prenant un an et demi de congés sabbatiques, comme il l’avait déjà fait en 2018 après son départ du Real.

Venir au PSG

Si Nasser Al-Khelaïfi a longtemps rêvé de Pep Guardiola, Zinedine Zidane n’est pas loin derrière dans les plus fous espoirs du président du PSG… Faire venir Zidane sur le banc du club de la capitale serait un véritable coup de maître, de la trempe de celui réussi en 2017 avec Neymar. Et le président du PSG est du genre à relever le défi. Al-Khelaïfi pourrait s’engouffrer dans la brèche ouverte par les médias anglais sur le mal-être de Pochettino à Paris et tout faire pour attirer Zidane. L’occasion de faire d’une pierre deux coups en donnant à Kylian Mbappé toutes les bonnes raisons de prolonger dans la capitale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi