lundi 24 juin 2024

La nouvelle Coupe du Monde des clubs (prévue en 2025), créée pour l’Arabie Saoudite ? La nouvelle formule décryptée

À lire

À partir de 2025 la Coupe du Monde des Clubs verra le jour sous un tout autre format. Inspiré de la Coupe du Monde, cette compétition est une réelle opportunité pour les Saoudiens d’affirmer leurs ambitions.

Depuis la signature de Cristiano Ronaldo à Al-Nassr, le monde du football connaît un nouvel eldorado, l’Arabie Saoudite. Depuis le début de ce mercato, les équipes saoudiennes n’ont pas hésité à dépenser des sommes astronomiques pour recruter les meilleurs joueurs européens et affirmer leur volonté de grandeur à travers le football. Parmi les plus grands noms, on citera Karim Benzema, Riyad Mahrez, Roberto Firmino, Sadio Mané ou encore Neymar.

L’idée est simple, créer des équipes capables de rivaliser avec les plus grands clubs d’Europe. Seul inconvénient, les clubs saoudiens et européens n’ont que trop peu d’opportunités de se rencontrer. Le nouveau format de la Coupe du Monde des Clubs devient alors du pain béni.

12 équipes européennes

Initialement prévue pour chaque équipe championne continentale (plus un représentant du pays organisateur), la Coupe du Monde des Clubs va désormais s’élargir et devenir bien plus accessible. Telle une copie collée de la Coupe du Monde, la compétition réunira, à partir de 2025, 32 participants !

On y retrouvera 12 équipes européennes, 6 équipes sud-américaines, 4 équipes africaines, 4 équipes pour la CONCACAF (Amérique du Nord, centrale, caraïbe), 4 équipes asiatiques, 1 équipe océanienne, ainsi que l’équipe du pays hôte. Toutes ces équipes seront réparties dans 8 groupes, chacun composé de quatre clubs. Comme pour le mondial, la compétition se déroulera sur un mois et aura lieu tous les quatre ans.

Une occasion en or pour les clubs saoudiens

Avec trois places supplémentaires pour les clubs participant à la conférence asiatique, les clubs saoudiens ont beaucoup plus de chance de montrer l’étendue de leur pouvoir. Déjà finaliste de la compétition en 2022 avec le club d’Al-Hilal (battu par le Real Madrid), le processus a déjà bien commencé, et il ne fait que se poursuivre. De nombreuses recrues ont déjà été effectuées par les dirigeants saoudiens, et ceux-ci ne comptent pas s’arrêter à mi-chemin. D’ici le début de la compétition en 2025, de nombreux mercatos auront lieu et nul doute que l’Arabie Saoudite va continuer sa razzia, en essayant de recruter de plus en plus des joueurs de renoms.

Le calendrier est bien sûr un problème fondamental : il va falloir faire de la place à cette nouvelle épreuve. La première édition a déjà trouvé la sienne : elle aura lieu lors de l’été 2025 aux Etats-Unis et servira en même temps de test avant la Coupe du Monde, qui elle, rassemblera… 46 nations.  

Seul le PSG y aura sa place pour la France

Tout est fait pour que l’on y retrouve les meilleures équipes de club du monde. Mais le ticket d’entrée sera difficile à aller chercher. Difficile par exemple de voir en 2025, une autre équipe française que le PSG.

Pour l’UEFA par exemple, les quatre derniers vainqueurs de la Ligue des Champions seront conviés, ainsi que les 8 équipes ayant le meilleur coefficient UEFA sur les quatre dernières saisons (d’une édition à l’autre). Si la Coupe du Monde des clubs avait lieu cette année, on y retrouverait ainsi Manchester City, le Real Madrid, Chelsea et le Bayern (les quatre derniers vainqueurs), ainsi que Manchester United, le PSG, Barcelone, Inter Milan, Liverpool, le Borussia Dortmund, Leipzig, et Benfica. Une sacrée sélection !  

Mattys Bernard (avec la rédaction)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi