dimanche 2 octobre 2022

La nouvelle formule suffira-t-elle à sauver la Coupe de France ?

À lire

Pour sauver la Coupe de France, la FFF a complètement repensé la formule. Mais cette dernière reste dépendante de l’évolution de la crise sanitaire et de l’adaptation du calendrier. Explications.

Très lucrative (elle rapporte environ 35 millions d’euros à la FFF) la Coupe de France était une des priorités de Noël Le Graët qui fait tout pour sauver l’édition 2020/2021, comme il avait œuvré pour que la finale 2020 puisse se jouer.

Si on en croit la fédération, l’épreuve qui mélange chaque année amateurs et professionnels est donc plus forte que la pandémie.

Dans un communiqué publié en début d’après-midi, la FFF annonce avoir repensé la formule des Coupes de France masculines et féminines. 

Avec une évolution de taille : le football amateur et le football professionnel se rencontreront uniquement au stade des 16ème de finale. 

La formule : d’un côté 17 équipes issues du monde amateur (après plusieurs tours à élimination directe), de l’autre 15 équipes professionnelles issues des matchs à élimination directe qui opposeront entre elles 10 équipes de L2 (issues d’un tour préliminaire)  et les 20 clubs de Ligue 1. Les 32 équipes restantes disputeront les 16èmes de finale.

Une formule plus simple mais…

Une formule considérablement simplifiée, mais qui ne lève pas tous les problèmes de calendrier. 

En effet, ces fameux 16èmes de finale nouvelle formule sont prévus pour février ou au plus tard début mars, ce qui laisse peu de temps pour jouer les matchs.

Notamment dans le monde amateurs, qui s’apprêtaient à jouer le 6ème tour de la compétition avant d’être bloqué par la pandémie et les mesures gouvernementales.

Tout en sachant que le foot amateur, dont tous les championnats ont été arrêtés compte de nombreuses journées en retard… 

La FFF a retenu une formule similaire pour le football féminin et décidé d’annuler la Coupe Gambardella. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi