mercredi 21 février 2024

La renaissance de Loïs Diony (Angers)

À lire

Si Angers peut plus que jamais espérer un retour express en Ligue 1, Loïs Diony n’y est pas étranger. Avec déjà 7 buts inscrits, celui qui est surtout connu pour être l’un des plus gros flops de l’histoire de Saint-Etienne, se rappelle aux bons souvenirs du football français.

Transféré de Dijon à Saint-Etienne, lors de l’été 2017, contre 10 millions d’euros, le joueur d’origine martiniquaise n’avait pas inscrit le moindre but, avant d’être prêté à Bristol City (sans marquer, jouant seulement 7 matchs), puis était revenu chez les Verts, avant de partir libre à Angers, en 2020.

« C’est une vraie force mentale »

Déçu par ses performances (5 buts en 36 matchs de L1), le SCO l’avait prêté à l’Etoile Rouge (1 but en 8 matchs), avant de le récupérer pour une saison 2022/2023 catastrophique sur tous les plans, avec une grave blessure au genou fin septembre 2022 (2 buts en 11 matchs).

Désormais remis, le joueur de 31 ans (il les fêtera le 20 décembre) est redevenu le principal atout du SCO. « C’est une vraie force mentale. Je pense que c’est un atout qui nous a manqué la saison dernière », explique Abdoulaye Bamba. Aujourd’hui, avec un Diony plus mûr, et en passe de retrouver son meilleur niveau, Angers affiche ses ambitions : un retour rapide parmi l’élite. Toujours Bamba avant le succès à Caen hier (15ème journée) : « On sait que les équipes qui descendent de Ligue 1 ont parfois un petit peu de mal en Ligue 2, il y a des joueurs habitués à l’élite… il faut vite régler ça en descendant. Je pense que par rapport à la saison passée, on a su s’adapter mentalement ». Au sein du vestiaire, l’ancien cauchemar des Verts joue aussi un rôle déterminant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi