jeudi 29 septembre 2022

La triste fin de la chaine Téléfoot

Menaces sur la diffusion des 16ème et 17ème journées

À lire

Il fallait s’y attendre. Derrière la bonne humeur de façade qui accompagne les dernières retransmissions de la chaine Téléfoot, en train de fermer, se cache forcément le profond malaise des employés (journalistes, consultants et techniciens) qui vont perdre leur boulot à la fin de l’année. 

Alors que Jaume Rouvre, le grand patron de Mediapro a assuré que son groupe assurerait la diffusion des matchs de Ligue 1 au moins jusqu’au 23 décembre (date de la 17ème et dernière journée de l’année civile), l’enthousiasme n’est absolument pas le même au sein du Comité Social et économique de la branche française du groupe.  Dans un communiqué publié ce matin, ce dernier annonce tout simplement un mouvement de grève qui pourrait empêcher la diffusion des 16ème et 17ème journée de Ligue 1.

« Le CSE (Comité social et économique) a demandé la venue de Jaume Roures dans les plus brefs délais afin qu’il nous explique de vive voix ses projets pour l’avenir de notre entreprise et de nos emplois suite à sa décision de restituer les droits de la L1 et L2, sacrifiant ainsi la chaîne Téléfoot et les salariés des deux sociétés françaises du groupe Mediapro », indique l’intersyndicale CFDT-UNSA dans le communiqué publié par L’Équipe ce matin. « Jaume Roures ne manifestant pas la volonté de répondre à la demande, nous appelons tout le personnel à se mettre en grève à partir de jeudi matin. »

Cette grève ne concerne pas les journalistes ni les consultants mais met d’ores et déjà en péril la diffusion des deux dernières journées de l’année et notamment le choc tant attendu entre Lille et le PSG dimanche soir (16ème journée).

Une bien triste fin pour la chaine Téléfoot, et plus généralement le groupe Mediapro qui avait décroché les droits télé de la Ligue 1 en promettant monts et merveilles au football français.

Il s’est vite avéré que le groupe espagnol avait les yeux beaucoup plus gros que le ventre, ce qui a conduit la branche française à faire machine arrière trois mois après le début de la saison. Un désengagement qui tourne au conflit social…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi