dimanche 2 octobre 2022

La Vuelta : 7 étapes de montagne et un finish à Compostelle

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Avec de la montagne, de la plaine et des vallons, le parcours de la Vuelta 2021 offre une carte unique et passionnante qui devrait offrir de belles émotions aux amoureux de la course et des difficultés à tous les coureurs. Présentation d’une édition qui devrait rester dans les mémoires.

Cette année, le Tour d’Espagne va relier Burgos à Saint-Jacques-de-Compostelle en passant vers l’Est de l’Espagne, puis le Sud avant d’entamer sa remontée vers la côte Nord de la péninsule ibérique sans pour autant voir poindre les Pyrénées.

Pour autant, la montagne ne manquera pas sur cette Vuelta qui devrait permettre une course mouvementée. Du 14 août au 5 septembre, les 3336,1 km de course devraient offrir aux 23 formations l’opportunité de briller tout au long de ces 21 étapes. Burgos lancera la Vuelta avec un contre-la-montre de 8 km autour de la ville et de sa célèbre cathédrale.

Le lendemain, ce sera la 1ère étape de plaine parmi les 8 qui seront au totale avec une arrivée qui devrait permettre aux sprinteurs de prendre leur revanche sur les rouleurs. La 3ème étape est répertoriée comme plate mais, avec son arrivée finale au Picon Blanco, une montée de 1500 mètres avec des passages à 17%, difficile de penser ne pas voir les favoris commencer à marquer de leur empreinte cette Vuelta, surtout qu’avec 203 km, ce sera la plus longue étape du parcours.

Burgos, premier chorno de 8 km pour lancer la Vuelta

Derrière, la 4ème étape à Molina de Aragon devrait permettre au peloton de revoir les sprinteurs à l’œuvre, tout comme l’arrivée de l’étape d’après à Albacete. Le 19 août, l’arrivée à Cullera sera intéressante avec une montée nerveuse de 1,5 km qui pourrait profiter à un puncheur ou à une échappée, avant la première étape de montagne de cette édition 2021 avec le Balcon de Alicante.

Avec six cols au programme dont deux de première catégorie avec le Puerto La Llacuna au début et le Balcon de Alicante pour finir, il risque d’y avoir de l’action entre les favoris. Surtout que le samedi, ce sera une dernière étape de plaine avec une arrivée à la Manga del Mar Menor.

Le dimanche étant le premier feu d’artifice de cette Vuelta avec plus de 4500 mètres de montagne, notamment le Alto Collado Venta Luisa mais surtout le Alto de Velefique qui y jugera l’arrivée. De quoi permettre un vrai jour de repos le lendemain à Roquetas de Mar.

Une fois dans le Sud de l’Espagne, dans l’Andalousie, il faudra tout de suite être présent avec trois étapes accidentées, une de plaine et deux de montagne pour clôturer la semaine. L’arrivée à Rincon de la Victoria devrait permettre quelques belles surprises.

Tout comme les 131 km entre Antequera et Valdepenas de Jaen qui devraient en faire souffrir plus d’un surtout si la chaleur est de la partie. Le 28 août, impossible de souffler jusqu’à Cordoba. Le lendemain, avec quasiment 200 km au programme entre Belmez et Villanueva de la Serena, l’étape devrait sourire aux sprinteurs encore en forme. Car la 14ème étape n’est pas faite pour eux. Le Pico Villuercas et ses 1570 mètres ne seront pas à sous-estimer.

7 étapes de montagne sur 21 !

Le dimanche, il y aura encore beaucoup de difficultés au programme jusqu’à El Barraco, que ce soit le Alto de la Centenera, le Puerto de Pedro Bernardo, mais surtout le Puerto de Mijares (1570 mètres). Après un long transfert jusqu’à Laredo, les coureurs auront droit à un repos mérité avant de penser à la dernière semaine.

La 16ème étape devrait permettre aux sprinteurs de croire encore à la victoire mais, derrière, il faudra se montrer patient jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Le 1er septembre, la 17ème étape ressemble au summum de l’édition 2021 avec les Lacs de Covadonga avec notamment un circuit qui doit faire prendre à deux reprises la Collada de Llomena (8 km à 998 mètres et des rampes de 8 km).

La 18ème étape devrait être aussi passionnante à suivre avec la montée inédite de l’Altu d’El Gamoniteiru. 15 km à plus de 1700 mètres, mais surtout des pentes constantes entre 10 et 12 %. Auparavant, il faudra passer le Puertu de San Llaurienzu (1347 m), l’Altu de La Cobertoria (1173 m) et le Altu la Sega (788 m). Des étapes où le classement général sera forcément au programme.

Le vendredi, le peloton repartira sur une étape de moyenne montagne avec un parcours vallonné jusqu’à Monforte de Lemos. La dernière étape de montagne verra les favoris une nouvelle fois à la lutte pour le maillot rouge de leader avec la dernière montée de l’Alto Castro de Herville. Un petit « LiègeBastogne-Liège » selon les organisateurs.

Le chrono à Saint-Jacques de Compostelle

Le dernier chrono de Santiago de Compostela venant surtout pour valider les premières places à défaut de chambouler complètement le général. Les 33,7 km du contre-lamontre étant trop peu pour ramener un coup de chaleur supplémentaire à cette Vuelta 2021 qui n’en manquera pas. Surtout si Bernal, vainqueur du Giro 2021, et Pogacar, vainqueur du Tour 2021, sont au départ.

« S’ils venaient, ce serait un duel incroyable, pour le patron de la Vuelta Javier Guillen. C’est un duel dans lequel nous avons de grands espoirs et qui pourrait réellement se produire. Ce sont toujours les coureurs qui doivent annoncer s’ils viennent à une course. Mais étant donné la magnifique saison que nous vivons actuellement, et en tant que dernier grand Tour de l’année, ce serait un beau final s’ils participaient. »

L’avenir nous le dira et la tendance n’était pas, aux dernières nouvelles à doubler TourVuelta cette année pour Pogacar, mais ce Tour d’Espagne n’en sera pas moins passionnant avec des coureurs qui joueront gros.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi