mardi 5 mars 2024

Le Brésilien Ronaldo, meilleur attaquant du monde ?

À lire

Ronaldo, le Brésilien, a été l’un des meilleurs attaquants du monde, peut-être même le meilleur de l’histoire. Il aurait dû avoir plus de deux Ballons d’Or, mais son corps l’a souvent trahi.

« Il Fenomeno » appartient à l’histoire du football. Elu meilleur footballeur de l’année en 1996, 1997 et 2002 et Soulier d’Or européen en 1997, Ronaldo a joué dans les plus grands clubs (Barcelone, Milan, Inter, Real Madrid). C’est en 1994, au PSV Eindhoven, qu’il explose alors qu’il n’a que 18 ans et que le public découvre cet attaquant puissant, technique, intelligent dans ses placements et qui possède une excellente vision du jeu.

Ronaldo a pratiqué le foot en salle et cela se ressent dans ses déplacements dans les petits espaces, sa technique individuelle au-dessus de la moyenne. Il ne lui faudra que trois ans pour gagner son premier Ballon d’Or en 1997 après avoir terminé deuxième l’année précédente à trois points seulement de l’Allemand Matthias Sammer. Il sera troisième en 1998.

L’année de son premier Ballon d’Or, il est Soulier d’Or européen avec 34 buts en Liga. C’est l’année où il remporte la Coupe des Coupes avec Barcelone face au PSG.

Ronaldo est le premier joueur brésilien à remporter ce trophée (un trophée ouvert aux non-Européens depuis deux ans seulement), le plus jeune vainqueur et s’impose largement devant le Yougoslave Pedrag Mijatovic et le Français Zinédine Zidane.

Ronaldo, premier brésilien a gagner le soulier d’or

L’année de son Ballon d’Or, il a signé à l’Inter Milan, à l’été, et a déjoué les pronostics qui le voyaient être en difficulté face aux défenses regroupées du Calcio.

Pourtant il marque 25 buts dès sa première saison, à deux buts seulement de Bierhoff. Ronaldo fait taire les sceptiques, montre qu’il peut s’imposer partout, face à n’importe quelle défense.

Cinq ans après son premier Ballon d’Or, l’attaquant brésilien ajoute de nouveau son nom au palmarès devant son compatriote Roberto Carlos et le gardien allemand Oliver Kahn. Il évolue toujours à l’Inter Milan, mais signe au Real Madrid durant l’été et, en cette année de Coupe du Monde 2002, il est au sommet de son art.

Ce Mondial lui permet d’effacer l’échec de 1998 et son malaise en finale. Il marque huit buts, porte son total à douze buts en Coupe du monde et égale ainsi Pelé. Il gagne pour la deuxième fois de sa carrière la Coupe du monde. Au Real, il confirmera son statut d’attaquant hors-norme. Il sera une star au milieu des stars, mais parviendra à tirer son épingle du jeu.

Ronaldo ne parviendra pas cependant à remporter d’autres Ballons d’Or alors que son potentiel l’autorisait à en avoir beaucoup, à battre un nouveau record. Il ne rejoindra jamais le cercle fermé des joueurs qui en ont gagné trois et sera loin de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo qui ont porté le record à cinq Ballons d’Or.

Il devient le quatrième joueur à compter deux trophées à son palmarès après Alfredo di Stefano (1957, 1959), Kevin Keegan (1978, 1979) et Karl-Heinz Rummenigge (1980, 1981). Le Brésilien est bien entouré malgré tout.

En 2002, il redevient champion du monde et décroche son deuxième Ballon d’Or

Ronaldo est un phénomène, mais il est aussi très fragile physiquement, une fragilité qui serait due à sa masse physique très importante.

Il a aussi un jeu qui sollicite énormément son corps. Il sera souvent blessé dans la suite de sa carrière et sa condition physique peut également expliquer le fait qu’il n’ait pas gagné d’autres Ballons d’Or.

Même sans ce record du nombre de Ballons d’Or et sans Ligue des Champions, Ronaldo reste une légende du foot, un joueur qui a donné une autre dimension au poste d’avant-centre. Il a montré une grosse force de caractère en se relevant toujours de ses graves blessures. Dans tous les championnats où il est passé il a brillé.

Il a marqué plus de 300 buts en matches officiels au cours de sa carrière et a donné du bonheur aux spectateurs tellement il était spectaculaire et doué. Il est le joueur brésilien qui a remporté le plus de Ballons d’Or, Rivaldo, Ronaldinho et Kaka n’en ayant remporté qu’un chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi