mercredi 5 octobre 2022

Le Coronavirus menace la Ligue des Champions, l’UEFA en alerte

À lire

Le Coronavirus aura-t-il raison de la Ligue des Champions ? Un peu plus de dix jours avant les premières rencontres aller des huitièmes de finale, la pandémie agit comme une véritable épée de Damoclès.

A ce jour, le match entre Leipzig et Liverpool qui doit se dérouler le mardi 16 février en Allemagne est le seul à être menacé mais d’autres rencontres pourraient être concernées dans les prochains jours si les autorités des pays où elles doivent se dérouler décident de suivre l’exemple allemand.

Hier les autorités allemandes ont en effet interdit à l’équipe de Liverpool de se déplacer à Leipzig en raison des restrictions liées aux mutations du virus largement apparues en Angleterre. Jouer sur un terrain neutre est à ce jour la seule véritable solution. Car on voit mal les Allemands laisser leur équipe se rendre en Angleterre puis revenir à Leipzig après le match… Et rien ne dit que les restrictions ne seront pas les mêmes début mars à l’heure du match retour.

Certains huitièmes sur un seul match ?

Si la possibilité de transférer le match à Budapest est envisagée, elle ne sera retenue qu’avec l’accord des autorités hongroises. En cas d’accord (pressenti), l’UEFA, qui fait tout pour que la Ligue des champions puisse aller à son terme,  réfléchirait à la possibilité de jouer le huitième de finale sur un seule match sec, sur terrain neutre. Une solution qui est loin de faire l’unanimité, déjà parce qu’elle ne respecte pas l’équité de la compétition. Peut-on envisager de voir des huitièmes se jouer sur un seul match et sur terrain neutre, quand d’autres se joueront pas match aller et retour ?

Les deux autres équipes anglaises encore en lice, Chelsea et Manchester City pourraient être confrontées au même problème. Pour l’instant, l’Espagne (où doit jouer Chelsea le 23 février contre l’Atletico de Madrid) ne s’est pas prononcé sur la venue d’une équipe anglaise, et Manchester City ne doit pas se rendre en Allemagne (jouer son match retour contre M’Gladbach) avant le 16 mars.

Officiellement, les restrictions imposées pour lutter contre les variantes du Coronavirus ne sont en vigueur qu’en Allemagne et jusqu’au 17 février. Mais si on écoute les scientifiques, la situation pourrait encore s’aggraver d’ici le mois de mars, ce qui pourrait augmenter les restrictions et sérieusement contrarier le déroulement des compétitions européennes (Ligue des Champions comme Ligue Europa).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi