mardi 18 juin 2024

Le coup de gueule du président du club des supporters : « On se moque de nous ! »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Habitué à soutenir les équipes de France, l’association Tous Hand Bleu voit se profiler les JO de Paris avec une pointe d’amertume. Jean-Marc Florentin, président du club officiel des supporteurs des équipes de France, nous explique pourquoi. Entretien pour Handball Magazine et Le Quotidien Du Sport.

Estimez-vous que les clubs de supporteurs aient été respectés dans l’attribution des billets ?

On ne va pas se mentir. Il (le COJO) se moque des supporteurs. Par exemple, tous les adhérents de notre association ont dû prendre leurs billets seuls. Ils ne sont même pas sûrs d’être les uns à côté des autres. L’organisation a été un peu du n’importe quoi sur la billetterie. C’est un choix de l’organisateur. On n’a pas hésité à leur dire qu’ils avaient exclu des supporteurs pour mettre des spectateurs. Des spectateurs riches pour gagner plus d’argent.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du hand dans votre mag

Jean-Marc Florentin pas tendre sur la politique des billets

Ces Jeux en France ont-ils un goût amer pour vous ?

La Fédération avait fait le nécessaire pour être ensemble et on se retrouve le bec dans l’eau. On a alors décidé de créer des endroits à Paris ou Lille pour se retrouver. Les adhérents vont se mettre à regarder les matches entre eux.

Comment est-ce possible ?

(Il coupe) Ils essaient de trouver des groupes de 15 personnes pour mettre l’ambiance. On a joué le jeu et donner des noms mais, à Lille, dans une salle de 27 000 personnes, je suis dans le

doute sur l’efficacité de l’opération. On avait pourtant, au départ, demander où serait le carré de supporteurs pour en faire bénéficier les adhérents. C’était possible. Ils n’ont pas voulu et ils n’y ont pas réfléchi. Ils ne voulaient pas se casser la tête. C’est vraiment dommage. Le COJO va au bout de sa démarche, même si c’est pour se planter.

« Des spectateurs riches au lieu de supporteurs pour gagner plus d’argent… »

L’engouement sera-t-il tout de même présent ?

Il y a aura 400 adhérents et même 500 sur les matches, mais seront-ils ensemble ? Ce n’est pas possible.

Le fait de vivre ces JO sur Paris puis Lille, comment l’avez-vous vécu comme supporteur ?

On a l’impression qu’ils n’en avaient rien à faire du handball alors que c’est le sport qui leur ramène quasiment tout le temps des médailles. Ils ont préféré nous exiler à Lille pour les phases finales. Ce sont des choix politiques. Pour le moment, les matches de la France, ça va, mais le reste est loin d’être rempli. Dans un stade de 27 000 places, ce ne sera pas simple. Le basket a eu de la chance de jouer la phase finale à Paris.

Cela aurait été mieux. Nous, on sera l’extérieur de la vie festive des JO. Ça perd de son charme. On parle d’écologie, mais il y a une incohérence totale. Mais le handball fera le job pour aller chercher des médailles. Cependant, il y a un manque de reconnaissance pour un sport qui réussit. On prend plus de plaisir à organiser des déplacements à l’étranger, avec la Fédération, que pour s’organiser sur ces JO. Les places sont chères.

Sans compter l’hébergement et le transport. Dans notre association, il y a des bénévoles qui se déplaceront pour faire partie des 15 personnes choisies par le COJO et, même comme ça, l’hébergement n’est pas pris en charge. Elles doivent se débrouiller alors que la nuit est à 500 euros. Les joueurs sont les premiers à regretter cette situation. C’est dommage, mais on est déjà dans la suite avec le prochain Euro féminin et même les Mondiaux de 2029. Pour être le moteur du soutient de notre équipe nationale. Pas comme aux JO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi