lundi 3 octobre 2022

Le foot en folie : quand les gardiens marquent des buts… décisifs pour leur club

À lire

A l’heure où la notion de goals volants revient en force, il n’est pas étonnant de voir les gardiens se transformer en buteurs… de la dernière chance ! Dans leur conception comme dans leur réalisation, ces dix buts-là n’ont rien à envier aux plus grands attaquants.

ALBERTO BRIGNOLI (BENEVENTO) – Serie A – Décembre 2017

Après 14 matches sans parvenir à accrocher une seule petite victoire, et 14 défaites consécutives, Benevento se désespérait de ses attaquants, incapables de faire la différence. Le promu, englué au fond du tableau n’attendait pas grand-chose du difficile déplacement au Milan AC de Gattuso. Mené 1-2 à la 94ème, que risquait-il de faire monter son gardien pour essayer d’égaliser ? Sur un coup-franc excentré, c’est ce que fit Alberto Brignoli. En coupant la trajectoire du centre, il plongeait tête en avant à la rencontre d’un ballon qu’il déviait suffisamment pour surprendre son homologue milanais, Donnarumma, au second poteau. Aussi spectaculaire et atypique qu’efficace. Après le match, il avouera avoir fermé les yeux au moment de son duel aérien !

ROGERIO CENI (SAO PAULO) – Championnat du Brésil – Mars 2011

Face aux Corinthians, le 27 mars 2011; le derby est pour l’impayable Ceni l’occasion d’écrire une page supplémentaire à sa légende en inscrivant le 100ème but de sa carrière. A 25 mètres des buts adverses, le capitaine pauliste pose tranquillement son ballon légèrement sur la droite de l’arc de cercle des 16m50.

Et sans aucune hésitation, il enroule une merveille de frappe enroulée qui passe au-dessus du mur et va se loger dans la lucarne de son malheureux homologue des Corinthians. L’international brésilien (16 sélections) est le gardien qui aura marqué le plus de buts dans toute l’histoire du football entre 1990 et 2015. Lorsqu’il jeta les gants à 42 ans, il en avait inscrit 132, dont un doublé qui fit date contre Cruzeiro en août 2006.

MATIAS DITURO (BOLIVAR) Championnat de Bolivie Avril 2017

Lorsque Matias Dituro capte un centre mal ajusté d’un joueur de San José, il est au niveau de son point de penalty. Bolivar mène 2-1 et tente de préserver ce maigre avantage, subissant les assauts répétés d’une équipe où le gardien adverse n’hésite pas à monter sur chaque coup de pied arrêté. Et ce détail qui n’en est pas un n’a pas échappé au gardien argentin.

Son dégagement est instantané et le ballon ne tarde pas à dépasser le rond central, puis à rebondir une première fois à trente mètres des buts adverses complètement vides. Malgré le retour désespéré de deux défenseurs, il franchira bien la ligne tout doucement… Un but de plus de 80 mètres !

MARTIN HANSEN (LA HAYE FC) – Championnat des Pays-Bas – Août 2015

Les joueurs du PSV n’en reviennent toujours pas. Ils auraient pourtant dû se méfier (un peu) en voyant monter aux avant-postes Martin Hansen, le gardien du FC La Haye, pour cet ultime coup franc excentré, dernière occasion d’égaliser alors que le match est entré depuis cinq minutes dans le temps additionnel et que Eindhoven mène 1-0. Sur ce coup franc plutôt mal tiré au premier poteau, Hansen coupa la trajectoire en se jetant à l’horizontale au devant du ballon pour tenter une incroyable « Madjer » qui finit sa course au second poteau… au fond des filets.  

ALI AHAMADA – (TOULOUSE FC) – Ligue 1 Septembre 2012

C’est dans un contexte de concurrence assez tendue, alors que le n°1, Johann Pelé est blessé, que Rémy Riou a été recruté, que le jeune gardien international Espoirs a fait le plus parler de lui. Si sa fébrilité récurrente était devenue un vrai souci pour la sérénité défensive du TFC, personne ne s’attendait à ce qu’il défraye la chronique en marquant… un but !

C’est pourtant ce qu’il fit le 22 septembre 2012 lors de la réception du Stade Rennais au Stadium en égalisant d’une tête peu académique à la 94ème pour un 2-2 qui fit un bien fou aux joueurs de Casanova. A la réception d’un long coup franc de Didot, de la dernière chance, Ahamada s’invitait dans la surface adverse pour une improbable tête arrière, effectuée dos au but et en déséquilibre total, qui laissa Costil impuissant.

OSCARINE MASULUKE (BAROKA FC) Championnat d’Afrique du Sud Novembre 2016

C’est une fois encore, comme très souvent, dans les ultimes minutes de ce match du championnat sud-africain entre Baroka et Orlando Pirates que se produisit l’imprévisible. Là encore l’équipe de celui qui allait se transformer en héros était menée 0-1 et n’avait pas d’autre choix que de tenter le tout pour le tout.

Sans se douter que le salut viendrait d’un retourné acrobatique effectué à la réception d’un renvoi aux poings du gardien adverse. Dos au but, Masuluke attendait intelligemment le rebond du ballon pour lancer ses jambes et effectuer une bicyclette parfaite. Ce but, nommé au Prix Puskas de la FIFA 2017, terminait deuxième plus beau but de l’année.

PAUL ROBINSON (TOTTENHAM) – Premier League – Septembre 2008

Les mains sur les cuisses, Foster, le gardien de Watford a le sourire. Il rit jaune car il vient d’encaisser le but le plus lointain de sa carrière. Parce que son auteur est le gardien adverse, Paul Robinson, il avait pourtant eu le temps de le voir venir. Car le coup franc concédé par Watford se situait à près de 70 mètres de ses buts, proche de la surface de réparation de Tottenham, légèrement excentré. Pas de danger apparent ? Sauf qu’à y regarder de plus près, la frappe de Robinson étant tellement puissante, et la défense tellement passive, que tout allait se jouer sur le rebond. Ce fameux rebond glissant qui offre un peu plus de vitesse au ballon et, ce jour-là, lui permet de lober l’infortuné Foster, pour terminer sa course folle au fond des filets.

RENÉ HIGUITA (ATLETICO NACIONAL)

Impossible de ne pas sélectionner un des 44 buts inscrits par l’un des plus fantasques gardiens de l’histoire. Connu pour son fameux coup du scorpion, le gardien colombien aura été décisif lors de la demi-finale de la Copa Libertadores 1995 face à River Plate en égalisant d’un magnifique coup franc brossé du droit en pleine lucarne au premier poteau alors que la position du ballon laissait plutôt envisager une frappe du gauche au second

poteau. En arrachant ainsi la prolongation, Higuita s’offrait aussi la possibilité d’inscrire le but de la qualification pour la finale lors de la série de tirs au but quelques minutes plus tard.

WILLIAM HESMER (COLOMBUS CREW) Championnat nord-américain (MLS) – Octobre 2010

Troisième gardien de l’histoire de la MLS à inscrire un but, William Hesmer aura dû faire preuve d’une grande maîtrise technique et émotionnelle pour gérer ce ballon qui lui était parvenu comme tombé du ciel à quelques mètres de son homologue du Toronto FC. Seul face au but, mais face à une rangée de défenseurs, il va d’abord contrôler, feinter la frappe, une puis deux fois, histoire de s’ouvrir une petite fenêtre, et d’y faire entrer le ballon. Tel le buteur chevronné qu’il n’était pas.

ALISSON BECKER (LIVERPOOL) – Premier League – Mai 2021

Seulement six gardiens ont marqué un but dans l’histoire du championnat anglais, le dernier étant Alisson Becker avec Liverpool cette saison. Sur la pelouse de West Bromwich Albion, l’international brésilien s’est transformé en renard des surfaces pour offrir la victoire aux Reds d’une magnifique tête à la 95ème à la réception d’un centre d’Alexander-Arnold.

À l’issue d’une saison où sa responsabilité avait été souvent engagée sur des buts concédés, ce but qualifié de miracle par la presse anglaise permettait à Liverpool de gagner 2-1 et d’entretenir son espoir de qualification en Ligue des Champions.

Tom Boissy

Le foot magazine - top mercato

Les gardiens à l’honneur avec une page spécial dans votre mag.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi