samedi 8 octobre 2022

Le Graët candidat à un nouveau mandat à la tête de la FFF : faire du neuf avec du vieux

À lire

Comme prévu, Noël Le Graët, 79 ans, sera candidat à sa propre succession à la tête de la Fédération française de football, le 13 mars prochain.

Sauf surprise improbable, il y aura donc trois candidats le 13 mars prochain lors de l’élection du nouveau président de la Fédération Française de football : Frédéric Thiriez, ex président de la Ligue, Michel Moulin, entrepreneur investi dans le foot amateur et conseiller de clubs, et Noël Le Graët qui, comme attendu, vient de poser sa candidature à sa propre succession.

Une candidature qui pose forcément question. Après plus de neuf ans passés à la tête de la FFF (il a été élu en 2011 lors d’élections exceptionnelles à la suite de la Coupe du Monde 2010, avant d’être réélu en 2012 et en 2017) et alors qu’il va sur ses quatre-vingt ans, l’ancien président de Guingamp est-il le mieux placé pour défendre au mieux les intérêts du football français dans « le monde d’après » ?

Agé de 79 ans, Le Graët aura 83 ans à la fin de son mandat…

Accusé par ses détracteurs de ne penser qu’à l’Equipe de France et à la Coupe de France, au détriment du football amateur, Noël Le Graët a expliqué dans un courrier adressé aux différents acteurs du foot (des clubs aux autorités nationales en passant par les districts, les Ligues et les syndicats) être l’homme de la situation. « Je sais avoir l’expérience, l’énergie et la passion pour construire une équipe à la hauteur de vos attentes et des enjeux. Elle vous tiendra avec moi un discours vrai, honnête, sans démagogie, pragmatique mais aussi résolument constructif et optimiste pour l’avenir du football français », écrit Le Graët qui rappelle le  « contexte inédit » dans lequel se débat « l’ensemble du monde du football amateur et professionnel », lequel « est frappé durement par les conséquences de la crise sanitaire ».

Le candidat Le Graët promet une évolution plus que du changement : « les méthodes qui ont fonctionné hier, dans un environnement stable et en croissance, ne pourront être appliquées demain ».

Grand favori à sa propre succession, Noël Le Graët aura plus de 83 ans à la fin de son troisième mandat.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi