mercredi 28 février 2024

Le handball français a-t-il transformé l’or des JO ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Après le succès des équipes de France aux Jeux Olympiques, le handball français a-t-il bénéficié dans son ensemble de ces deux médailles d’or historiques ? Eléments de réponses.

Après avoir connu plusieurs mois difficiles en termes de résultats que ce soit sur le terrain, mais aussi en cette période de pandémie mondiale, le handball français a repris des couleurs en se couvrant d’or à Tokyo grâce à ses deux équipes nationales.

Les filles et les garçons ont participé aux efforts mis en place pour permettre au hand tricolore de retrouver un cercle vertueux. En ce début de saison, la Fédération Française de Handball n’a pas manqué de dresser les contours de l’effet des Jeux Olympiques sur le hand national.

Philippe Bana très fier des équipes olympiques

Le président Philippe Bana saluant les succès de ses équipes nationales au moment de donner le coup d’envoi de la saison 2021/2022.

« Malgré le budget FFHB déficitaire de 5 millions pour aider les licenciés à la reprise de septembre, nous avons, avec Bertrand Gille, sécurisé au printemps notre pool de partenaires au terme d’un travail acharné ; de nouveaux partenaires arrivent aussi.

Idem sur le plan médiatique avec une exposition plus forte avec des grands groupes télévisuels qui diffusent les matches de nos équipes aux côtés de notre partenaire majeur beIN SPORTS. On réfléchit désormais à avoir une stratégie événementielle plus tournée vers la France : permettre aux clubs, aux licenciés de voir partout et plus souvent en France les rendez-vous de nos équipes de France.

Nous sommes ambitieux car l’objectif sera de mettre un million de spectateurs dans le stade Pierre Mauroy à Lille, lors des JO de 2024. Tout cela pour donner envie de venir jouer en clubs. »

Effectivement, les JO 2024 sont désormais dans toutes les têtes. Et tout se met en place pour permettre au handball français de les préparer sereinement à tous les niveaux.

De nouveaux partenaires commerciaux et sponsors comme Basilic and Co ou encore Weleda sont venus aider les équipes de France pendant que Butagaz a décidé de soutenir le handball amateur avec une opération destinée à permettre à plus de 960 licenciés de s’équiper avec des équipements Adidas.

10% de licenciés en plus en période olympique

La reprise d’activité a permis au handball de reprendre ses habitudes et tous les clubs de France peuvent aujourd’hui bénéficier de l’effet Jeux Olympiques pour gagner en adhérents et licenciés.

Une année olympique permet de gagner 10% de passionnés dans les clubs. Le travail de la Fédération aux côtés de la LNH recueille aujourd’hui ses fruits. La Lidl Starligue n’est plus, mais la Liqui Moly Starligue a pris le relais. David Tebib a terminé son mandat avec un sponsor fort, mais aussi un nouvel accord de diffusion avec beIN SPORTS jusqu’en 2026 !

« Dans un univers du sport où les accords de droits TV sont fréquemment remis en question, la prolongation à périmètre constant de nos accords est un formidable signal, expliquait David Tebib.

Elle offre au handball professionnel masculin la visibilité nécessaire pour poursuivre et accélérer son développement. Elle traduit par ailleurs une confiance mutuelle qui n’a cessé de grandir depuis l’arrivée de beIN SPORTS à nos côtés en 2014.

Avec notre diffuseur officiel, nous pouvons voir l’avenir en grand, et travailler en concertation étroite sur la possible création d’une offre OTT commune, afin de garantir aux fans une expérience du hand pro toujours plus riche, adaptée aux évolutions de la consommation du sport dans les médias. »

BeIN Sports croit au Hand depuis des années

beIN SPORTS sera un acteur majeur de la promotion du handball en France en diffusant les différentes compétitions que sont les Mondiaux et l’Euro. Guillaume Gille parlait de « bien commun » pour qualifier la victoire aux JO grâce à l’union faite autour des équipes de France de la part de tous les acteurs du hand français.

« C’était quelque chose d’extraordinaire qui valide totalement la collaboration avec la Fédération, révélait Tebib lors du lancement de la saison de Starligue. Cela fait vraiment plaisir de voir à quel point le handball au plus haut niveau, c’est aussi le travail des clubs. L’énorme travail des clubs est récompensé à travers ces deux médailles extraordinaires. »

Et le handball féminin n’est pas en reste et voit son essor se poursuivre cette saison. La présidente de la Ligue, Nodjialem Myaro ne cachait pas sa joie au moment de constater l’importance de la Ligue Butagaz Energie dans les bons résultats du hand féminin.

« Il ne faut pas nier la fierté d’avoir onze joueuses de Ligue Butagaz Energie qui sont revenues médaillées des JO. Le nouveau classement de l’EHF positionne aussi le handball féminin français à la 2ème position, soit un gain de trois places, juste derrière la Hongrie et devant les pays scandinaves et de l’Est. Forcément, les titres et la reconnaissance mettent en valeur le handball féminin et devraient faire progresser les partenariats. »

Le Hand pas encore au top de la visibilité

Avant de préciser une donne importante dans le développement à venir.

« Notre visibilité n’est pas à la hauteur de la réussite sportive : c’est une cruelle réalité. Le décalage est même hallucinant, car ce sont seulement quelques disciplines sportives qui prennent le pas sur toutes les autres. Pour le sport féminin, il faut se montrer autrement. »

C’est pour cela que la LFH a désormais une diffusion de son championnat sur la chaîne TV de Sport en France cette année.

« La saison dernière, nous avons constaté que les attentes étaient fortes que ce soit côté clubs ou côté spectateurs pour proposer le maximum de rencontres. Bien évidemment, le fait de ne pouvoir se rendre dans les salles a accentué ce besoin, mais la digitalisation reste l’un de nos axes majeurs au sein de la LFH.

Nous nous devons d’exposer nos clubs, nos championnats et le handball féminin au plus grand nombre, que ce soit auprès des fans de handball ou tous ceux qui sont avides de découvrir notre sport. C’est pourquoi il est important de proposer un dispositif pour la LBE avec Sport en France et MyTVChain, également sur la Division 2 féminine avec Be Sport d’autant que la D2 va intégrer la LFH la saison prochaine. »

Tout se met en place dans le hand français pour continuer à grandir. Dans tous les domaines que ce soit sportivement, économiquement et médiatiquement, tout le monde veut aller vers le haut pour prétendre encore à collectionner les étoiles.

Sport Hand 011

Ne manquez-pas, Handball magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi