lundi 20 mai 2024

Le journal de l’Euro : l’Italie frappe fort, le Danemark sous pression

À lire

Tous les matins jusqu’au 11 juillet, retrouvez Le journal de l’Euro. Infos, anecdotes, faits marquants… Au quotidien, tout ce qu’il faut savoir pour bien suivre la compétition.

 Hier :

L’Italie s’est brillamment qualifiée pour les huitièmes de finale en battant la Suisse 3-0. Une démonstration de force (avec un doublé de Locatelli, photo) qui confirme le statut de challenger à l’équipe de Mancini.

Un peu plus tôt, les Gallois, emmenés par un énorme duo Ramsey – Bale (même si ce dernier a manqué un penalty) ont poussé la Turquie vers la sortie (2-0).

Dernier match joué hier : la Russie est venue à bout de la Finlande (1-0) et se relance dans la course à la qualification.

Aujourd’hui :

Toutes les deux battues lors de l a première journée, l’Ukraine et la Macédoine du Nord ont l’occasion de rester en vie en s’affrontant (15h).

Après le terrible épisode Eriksen, dans quel état est le Danemark avant d’affronter la Belgique (18h). Impressionnants lors de leur premier match contre les Russes, les Belges peuvent quasiment éliminer leurs adversaires.

Enfin, dernier match de la journée : Pays-Bas – Autriche (21h). Deux équipes qui ont gagné leur première rencontre, avec notamment des Néerlandais impressionnants face à l’Ukraine.

En direct de l’Euro :

Encore battue, la Turquie a un pied en dehors de l’Euro. Burak Yilmaz et ses coéquipiers joueront leur vie contre la Suisse lors du dernier match. Les deux équipes devront l’emporter pour espérer passer en huitièmes.

Encore en tribunes hier contre la Suisse, Marco Verratti est attendu dans le groupe pour le troisième match de l’Italie contre le Pays-de-Galles.

Equipe de France :

Premier entraînement à Budapest cette après-midi pour les Bleus qui sont arrivés en Hongrie hier peu avant 19h. Depuis hier les séances ont lieu à 15h et toute la vie des Bleus (repas, récupération, conférences de presse…) a été soigneusement repensée pour s’habituer à l’heure du match de samedi.

Si Didier Deschamps a son équipe type, en revanche, sur le banc, la hiérarchie a évolué. Leo Dubois, présenté comme la doublure de Benjamin Pavard, était en tribunes mardi lors de France – Allemagne, le sélectionneur lui ayant préféré Jules Koundé pour pallier à une éventuelle défaillance du latéral droit titulaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi