mardi 5 mars 2024

Le Journal de Roland : c’est l’hécatombe chez les filles !

À lire

Il n’y a plus de Français à Roland-Garros, mais le spectacle est toujours là. Des têtes de série encore éliminés, des confirmations, tout ça résumé dans le Journal de Roland !

Sofia Kenin éliminée en 2 sets, la surprise du jour

Sofia Kenin était la seule survivante du top 5. Ce Roland-Garros 2021 aura été la saison de coupage des têtes… de série. Elle a subi ce lundi les foudres de la Grecque Maria Sakkari. La finaliste de l’édition 2020 a commis 32 fautes directes, un total bien trop élevé face aux 15 de son adversaire. Score final sans appel : 6-1, 6-3. Dans les favorites en début de Roland, il ne reste plus qu’Iga Swiatek.

Novak Djokovic a joué à se faire peur

Novak Djokovic a eu chaud, on peut l’affirmer. Face à l’inexpérimenté mais toutefois très talentueux Lorenzo Musetti (19 ans), Novak Djokovic a été dominé pendant les deux premiers sets. Il les a d’ailleurs tous les deux perdu au tie-break. L’affaire semblait alors mal partie.

Mais c’était sans compte sur le mental du Serbe. Après une pause aux vestiaires, Novak Djokovic est revenu sur le terre changé. Et l’Italien en a subi les conséquences. Sur les deux sets suivants, il n’a réussi à prendre qu’un jeu. Dans un 5e set qui partait comme les précédents, Musetti a préféré abandonner, à 4-0, affirmant plus tard ne plus pouvoir gagner un seul point et ne pas décevoir le public… On espère bientôt le revoir, tant son 1er Roland-Garros a été impressionnant.

Après une entame catastrophique, le n°1 mondial a réussi à se sauver, et affrontera Berrettini au prochain tour.

Diego Schwartzman toujours très impressionnant

L’Argentin continue d’impressionner dans ce Roland-Garros. Demi-finaliste l’an passé, Diego Schwartzman réalise de nouveau un Roland-Garros de haute facture. Il affrontait ce lundi Jan-Lennard Struff, surprise à ce stade-là de la compétition. Après un premier set de plus d’une heure où il était mené 5 jeux à 1, Schwartzman est revenu, puis s’est imposé dans le tie-break : 7(11)-6. L’Allemand, en difficulté avec son service (53% de 1e balle) n’a pas réussi à réellement inquiéter Schwartzman dans les deux manches suivantes. Score final : 7-6, 6-4, 7-5. Il affrontera Rafael Nadal dès le prochain tour. Il devra encore plus élever son niveau.

Rafael Nadal, parfois en difficulté mais jamais battu

On lui prédisait un huitième de finale compliqué face à Jannik Sinner. Le prodige italien est typiquement le genre de joueur qui peut embêter le maître de Roland. Et le premier set n’a pas fait mentir ces prévisions. Breaké, Rafael Nadal s’est retrouvé dur au mur, avec un Sinner servant pour le set. Mais au mental, Nadal est revenu, et a vaincu, en 63 minutes (7-5).

La machine était lancé. Et à partir de ce moment-là, Sinner a fait plus de fautes. Et Nadal plus de coups gagnants, en particulier à la volée et avec son coup droit. Le maître des lieux n’est pas prêt de laisser sa propriété. Un deuxième set entièrement dominé par l’Espagnol (6-3). Nadal avait enclenché le mode robot, en ne faisant plus aucune faute directe et ne laissant aucun espoir à son adversaire.

Et le 3e set a été un supplice pour le jeune Italien. Sans solution, Sinner n’a fait que subir face à un Nadal plus qu’impressionnant (6-0). Personne ne trouve la solution pour battre l’Espagnol à Roland-Garros ces dernières années. Le poids des âges ne semble avoir aucun effet sur lui, et on se demande bien quand son niveau baissera. Presque invincible, Rafa remporte ce 1/8e de finale face à Jannik Sinner et affrontera Diego Schwartzman au prochain tour. Un nouveau duel pour Nadal, en lice pour un 14e titre à Roland-Garros.

Le jour des fortes dominations chez les femmes

Cori Gauff ne s’arrête plus. A tout juste 17 ans, elle vient de se qualifier pour les quarts de finale. Une première dans un tournoi du Grand Chelem pour elle. Face à la Tunisienne Ons Jabeur, qui réalisait un très joli tournoi, il ne lui a fallu que 53 minutes pour l’emporter. Score final : 6-3, 6-1, avec une solidité impressionnante pour une joueuse née en 2004.

Barbora Krejcikova n’en finit plus d’impressionner. Elle s’affirme de plus en plus comme l’une des outsiders crédibles pour une demi-finale. Face à Sloane Stephens, finaliste à Paris en 2018, elle s’est montrée intraitable, avec plus de la moitié de ses retours gagnants. Et très forte sur son service (82% de points gagnés sur sa première balle). Des statistiques impressionnantes, et un score sans appel : 6-2, 6-0.

Iga Swiatek pourrait bien, à 20 ans, remporter son deuxième Roland-Garros d’affilée. La Polonaise est la dernière favorite encore en course, et elle pourrait bien rester en course jusqu’au bout. Elle connaît le chemin, et on voit mal qui pourrait l’arrêter. Face à la surprise ukrainienne Marta Kostyuk, bientôt 19 ans et 81e mondiale, elle a du se battre, mais en gardant toutefois la main mise sur le match. Forte derrière sa première balle (74% de points gagnés sur le 1er service), Swiatek continue à dominer ce Roland-Garros 2021, et à l’aube des quarts de finale, elle en est la favorite n°1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi