mardi 16 juillet 2024

Le journal de Roland : les légendes ne meurent jamais !

À lire

Il n’y a plus de Français à Roland-Garros, mais le spectacle est toujours là. Des têtes de série encore éliminés, des révélations, tout ça résumé dans le Journal de Roland !

Krejcikova, la surprise du jour

Si Serena Williams, qualifiée hier soir, fait figure d’épouvantail, le tableau féminin s’amenuise de plus en plus. Des têtes de série sont éliminées presque chaque jour, et c’est au tour d’Elina Svitolina, 6e joueuse mondiale, de quitter Roland dès le 3e tour. Elle a subi la loi de Barbara Krejcikova (6-3, 6-2). Face à une très forte joueuse au filet (78% de réussite), Svitolina n’a jamais réussi à développer son jeu. Premier match du court Philippe-Chatrier en fin de matinée, cet affrontement Svitolina-Krejcikova a tout de même été serré.

Des légendes toujours au rendez-vous

A Roland-Garros, quand on parle de légende, on parle forcément de Rafael Nadal. 13 fois vainqueur, l’Espagnol est comme chez lui à Paris, et cette année ne semble pas déroger à la règle. Opposé à Cameron Norrie, représentant de la génération, il a continué à développer le tennis qu’il développe depuis le début du tournoi. Un tennis où il a toujours le contrôle, où il accélère dès qu’il le faut. Score final : 6-3, 6-3, 6-3. Excellent au filet, Nadal affrontera Jannik Sinner au prochain tour, et cet affrontement pourrait bien être d’un tout autre niveau.

Novak Djokovic fait également partie des légendes du tennis. Sans doute moins populaire qu’un Nadal ou qu’un Federer, il reste toutefois l’un des tous meilleurs joueurs de l’histoire. Et comme depuis le début de ce Roland-Garros 2021, il joue à la quasi-perfection. 1h32 lui a suffi pour l’emporter contre Ricardas Berankis, qui n’avait pas les armes pour lutter face au Serbe. Le score fait mal à la tête pour le Lituanien : 6-1, 6-4, 6-1.

Roger Federer a joué à se faire peur. Planifié en night session, sans public, le Suisse a bataillé pendant plus de 3h35 face à Dominik Köepfer. Dans ce match très serré où les fautes directes ont été légion (40 pour l’Allemand, 63 pour Federer), l’homme aux 20 titres de Grand Chelem a fini par s’imposer, au bout de 4 sets haletants (7-6, 6-7, 7-6, 7-5). Même s’il a fini à plus de minuit, Roger a répondu aux habituelles questions sur le court, en déclarant « J’adore jouer au tennis » quand on lui demande ce qui le maintient sur le court, à bientôt 40 ans. Il devrait jouer Berrettini au prochain tour, mais il décidera aujourd’hui s’il déclare forfait ou non, afin de ne pas mettre en péril sa saison sur herbe.

Des confirmations présentes

Matteo Berrettini affrontait Soonwoo Kwon pour une place au 4e tour. Un match qui pouvait paraître déséquilibré, à la vue des classements des deux joueurs. En effet, l’Italien est 9e, et le Sud-Coréen est 91e. Et cet affrontement a effectivement été déséquilibré, avec un Italien dominant dans tous les aspects du jeu, en particulier au service (23 aces !!!). Victoire en 3 sets ( 7-6, 6-3, 6-4) pour le prochain adversaire de Roger Federer.

Diego Schwartzman était demi-finaliste l’an passé Porte d’Auteuil. Cette année, ça pourrait être compliqué. En effet, il rencontrera normalement Rafael Nadal en 1/4 de finale, et cette épreuve sera sans doute de trop. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il se battra. Le petit Argentin (1,70m) ne lâche rien sur le terrain, et continue d’impressionner jour après jour. Dernière victime en date ce samedi, avec Philipp Kohlschreiber. Victoire 6-4, 6-2, 6-1.

Jannik Sinner progresse de match en match. Et cette fois-ci, c’est la surprise Mikael Ymer qui en a fait les frais. Alors que le Suédois avait battu Monfils au tour précédent, Sinner était cette fois trop fort pour le 105e mondial. Un match dominé de bout en bout par le prodige italien (6-1, 7-5, 6-3), malgré une petite alerte en fin de seconde manche. Son affrontement au prochain tour contre Rafael Nadal promet un joli match, à regarder lundi après-midi.

Les révélations de ce Roland-Garros 2021

Lorenzo Musetti est l’une des révélations cette année. A tout juste 19 ans, le 76e mondial s’est déjà payé Goffin (1er tour) et vient de battre Cecchinato. Dans un match débridé en 5 sets (3-6, 6-4, 6-3, 3-6, 6-3), Musetti a su prendre le dessus sur son compatriote. Il retrouvera Djokovic au prochain tour, dans un duel de générations.

Jan-Lennard Struff ne cesse d’impressionner les observateurs. Vainqueur du prodige Carlos Alcaraz (18 ans), l’Allemand avait éliminé Rublev dès le premier tour, preuve de son niveau. En battant Alcaraz (6-4, 7-6, 6-2), il se donne le droit d’affronter Schwartzman dans un duel de taille (23 cm d’écart entre les deux joueurs).

Un tableau féminin qui ne finit pas de se vider des têtes de série

Slona Stephens n’avait pas les faveurs des pronostics face à Muchova, 19e mondiale. Mais pourtant, elle s’est imposée. Victoire 6-3, 7-5 en 1h55, preuve d’un match très accroché, où les rallyes de fond de court étaient légion. Breakant son adversaire à 5-5 dans le 2e set, l’Américaine s’est montré plus forte au meilleur des moments.

L’affrontement entre Marta Kostyuk et Varvara Gracheva était une surprise à ce stade de la compétition. Et c’est la mieux placée, Kostyuk (81e), qui s’est imposée. Assez facilement quand on regarde le score (6-1, 6-2), mais des jeux qui furent serrés, en témoigne le temps passé sur le terrain (1h01).

Le match entre Ons Jabeur et Magda Linette a été bien disparate au fil des sets. Après un premier set remporté par la Polonaise (6-3), c’est la Tunisienne qui a rayonné, ne concédant qu’un jeu dans les deux dernières manches. Au prochain tour, elle affrontera la surprenante Cori Gauff.

Cori Gauff n’a que 17 ans, et toute la vie devant soi. Victorieuse de Roland-Garros juniors il y a maintenant 3 ans, l’Américaine se pose en successeur de Serena Williams. Opposée à Jennifer Brady, elle n’a remporté qu’un set (6-1). Suffisant car Brady a abandonné au début du 2e set, diminuée par une blessure au pied.

Maria Sakkari et Elise Mertens se faisaient face dans un affrontement de joueuses du top 20 mondial. Et preuve de leur niveau assez proche, le match fut très intense et serré. Après un premier set remporté par Sakkari en 1h07 (7-5), c’est Mertens qui a remporté la 2e manche (7-6), avant de craquer 6-2 dans le dernier set. La Grecque retrouvera Sofia Kenin au prochain tour, dans un duel qui promet.

Mais certaines favorites sont toujours là

Sofia Kenin est l’unique survivante du top 5 mondial. Et pour l’instant, elle tient son rang. Même si face à Jessica Pegula, l’entame de match a été difficile. Après avoir perdu le 1er set (6-4), Kenin a su se reprendre, remportant la 2e manche 6 jeux à 1. Dans le 3e set, elle a su breaker très tôt et conserver son avance pour l’emporter.

Iga Swiatek continue son petit chemin. 9e mondiale, la tenante du titre affrontait ce samedi Anett Kontaveit. Après un 1er set serré (7-6), la Polonaise a accéléré dans la 2e manche (6-0), ne concédant que 12 points à son adversaire.

Ne manquez pas Tennis revue, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi