jeudi 23 mai 2024

Le Real (encore), l’OM, Nantes, Eric Roy… Les coups de coeur et les coup de gueule du Quotidien du Sport

À lire

Comme tous les lundis, retrouvez la chronique de Stéphane Désenclos, qui porte un regard critique sur l’actualité du foot.

Je commence par cette question : qu’est-ce qu’il va bien pouvoir se passer, le samedi 28 mai au Stade de France ? Après la qualification, presque miraculeuse, du Real contre Chelsea en prolongation, on a eu le 4-3 de l’Ethiad Stadium entre Manchester City et les Espagnols… Et là, on pensait avoir tout vu.

A 1-0 pour les Anglais à San Bernabeu à la 90ème minute, on pensait en avoir fini avec les bourreaux du PSG.  La suite ne se raconte pas, elle se vit.

Qu’est ce que le Real Madrid peut encore nous inventer en finale contre Liverpool ?

Alors si vous ne l’a connaissez pas, allez sur Youtube pour regarder comment le foot sait nous rendre fou. Ce qui est arrivé au PSG en huitièmes de finale est arrivé, puissance 10, à Manchester City. Et le Real Madrid va jouer une 17ème finale de Ligue des Champions ! Benzema et ses quinze buts dans la compétition, file de son côté vers le Ballon d’Or !!

On ne peut pas faire mieux – ou pire, ça dépend de quel côté on est – pensez-vous ? Et qui nous dit que le Real et Benzema ne vont pas encore nous inventer quelque chose en finale contre Liverpool ? Il y a sûrement encore quelque chose à faire, de plus fou de plus grandiose.

Forcément, quand on a vu Real – City, on s’attend à mieux que la triste copie livrée par les Marseillais au Vélodrome contre Feyenoord, 48 heures plus tard. Pas de talent, pas d’envie… On a très vite vu que ça allait être compliqué pour l’OM. Surtout après la sortie de Payet sur blessure.

Oui, l’OM a réussi sa saison !

Mais le tort ne vient-il pas de nous ? Nous qui avons vu l’OM trop beau ? Je n’ai pas peur de le dire, la saison de l’OM est déjà réussie.

Quand on voit l’effectif, monté de bric et de broc par Longoria en fin de saison dernière, on doit reconnaître que c’est déjà presque un miracle de voir l’OM 2ème de Ligue 1 et demi-finaliste d’une Coupe d’Europe !

Jorge Sampaoli, on l’aime ou on ne l’aime pas, mais il faut le dire : il a su tirer le maximum de son équipe. Et il saura encore le faire samedi prochain à Rennes, pour aller valider sa deuxième place.

Pour clore le chapitre Coupe d’Europe, on notera que les six clubs en finale des trois compétitions sont tous de nationalité différente. Un anglais, un Espagnol, un Italien, un Allemand, un Néerlandais et un Ecossais… Mais pas un Français !!! A chacun d’interpréter ça comme il le veut…

Quand Eric Roy sort de son rôle de consultant et pète un plomb…

En France, l’actualité du week-end, c’était avant tout la finale de la Coupe de France, qui a vu la victoire du FC Nantes face à l’OGC Nice. 1-0, sur un penalty sévère, mais pas scandaleux non plus. Pas de quoi en tout cas justifier le « pétage » de plombs d’Eric Roy, consultant pour France Télévision. Enfin… consultant ou supporter, on ne sait pas trop…

Sortant complètement de son rôle, et de la partialité qui doit être la sienne, l’ancien joueur et entraîneur de Nice s’en est pris à l’arbitre du match, jetant Stéphanie Frappart en pâture aux supporters, ce qui a choqué les supporters nantais comme les personne neutres, dont il aurait dû faire partie….

Quoi qu’il en soit, Nantes ne l’a pas volé. Coup de chapeau à ses supporters, magnifiques, qui ont su mettre le feu au Stade de France – sans utiliser de fumigènes, je le précise – et qui la méritent tellement.

Troyes dit merci au calendrier, pas Saint-Etienne

Quand à Nice, c’est désormais plongé dans ses doutes qu’il va terminer la saison et essayer de ne pas tout perdre. Pour rappel, Nice est le deuxième club qui a le plus investi l’été dernier, dans les transferts, derrière le PSG, et aujourd’hui les Aiglons sont 6èmes, privés de toutes coupes d’Europe pour la saison prochaine !

Un mot sur le PSG justement, qui termine difficilement la saison, en concédant son troisième match nul au Parc. Les Troyens peuvent remercier l’ordinateur qui a pondu le calendrier en début de saison. Ce sera aussi peut-être le cas de Metz, qui peut avoir besoin de gagner à Paris, le 21 mai prochain, pour décrocher une place en barrage. Pas sûr que les Stéphanois apprécient…

Tous les lundis, retrouvez les coups de coeur et les coups de gueule du Quotidien du Sport sur Mon Paris FM (19h55, Mon Paris Sport).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi