mercredi 5 octobre 2022

Le retour gagnant de Jonathan Danty (Stade Français)

À lire

Quatre ans après sa dernière sélection, Jonathan Danty a retrouvé l’équipe de France cet automne. Un retour gagnant pour le centre du Stade Français qui devrait rejoindre Jules Plisson à la Rochelle la saison prochaine. 

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. C’est à la suite du forfait sur blessure de son coéquipier du Stade Français Paris Julien Delbouis que Jonathan Danty a retrouvé les Bleus quatre ans après sa dernière sélection (le 19 juin 2016 contre l’Argentine) pour préparer le match de l’Italie. Il a été conservé pour la finale contre l’Angleterre.

Une juste récompense pour ce joueur de 28 ans présenté très tôt comme le futur Bastareaud du fait de leurs ressemblances physiques et qui stagnait un peu ces dernières années. Cette saison, son jeu a gagné en maturité, il a aussi retrouvé Gonzalo Quesada qui l’avait entraîné lors de son premier passage au club. Le technicien argentin l’a retrouvé avec plaisir : « Il est toujours le même garçon, très sympa, très important dans le groupe car il a un état d’esprit vraiment positif. Il est plus mature, il a évolué vers un rôle de leader. Avant, c’était le petit jeune qui arrivait dans le groupe, maintenant il est l’un des joueurs les plus expérimentés. Au niveau du terrain, il est très engagé, conseille, replace ses coéquipiers. Il parle beaucoup à la charnière, il l’aide. Il est puissant, a une bonne lecture du jeu. Il a progressé dans les duels, il en gagne de plus en plus, il fait jouer autour de lui. Il a un profil assez unique, très puissant, excellent dans les zones de rucks. Quand il a été rappelé en équipe de France : je lui ai dit en rigolant : « Tu vois, lors de mon premier passage au club en 2016, tu es appelé en équipe de France. Là, je reviens et tu es rappelé… »»

« Il est plus mature »

Champion de France avec le Stade Français en 2015 et vainqueur du Challenge en 2017, Jonathan Danty est un enfant du club. Il est arrivé en 2009, a connu les hauts et les bas du club de la Capitale, mais cette aventure pourrait s’achever en fin de saison. Il aurait pris la décision de rejoindre son grand ami Jules Plisson à La Rochelle n’activant pas son année en option au Stade Français.

Si le départ se confirme, ce sera forcément une grosse perte pour le club : « Je ne parle pas de ça. Tout ce que je sais, aujourd’hui, c’est que Jonathan est joueur du Stade Français cette saison. Je vais vous raconter une anecdote. En 2013, avant d’arriver au club, j’ai commencé à me renseigner sur les joueurs. Jonathan et Nicolas Garrault voulaient partir. Je n’ai pas appelé les stars de l’équipe Parisse, Rabadan et compagnie, j’ai appelé les deux jeunes pour les convaincre de rester. Je leur ai dit que je les avais vus jouer en Espoirs et que je comptais sur eux. Ils étaient à deux doigts de partir, ils sont finalement restés. J’ai toujours eu confiance en Jonathan, il avait le potentiel, il a énormément travaillé pour arriver au niveau où il est aujourd’hui », ajoute Gonzalo Quesada. Interrogé par l’un de nos confrères, le joueur n’a ni confirmé ni infirmé les rumeurs de départ le concernant. S’il part, ce sera un véritable tournant dans sa carrière lui qui n’a connu que le Stade Français.

Mais que ce soit à Paris ou La Rochelle et malgré le niveau qu’il montre aujourd’hui, le centre international a encore des choses à améliorer dans son jeu : « Il possède un gabarit ultra puissant. Il faut qu’il continue à travailler sa préparation physique pour gagner en flexibilité et éviter les blessures musculaires. Il doit encore améliorer aussi sa lecture du jeu, la prise d’information, la rapidité à jouer les duels. Il doit être plus capable de faire jouer autour de lui » conclue Gonzalo Quesada. Reste à savoir si ce sera au Stade Français ou au Stade Rochelais… 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi