samedi 13 avril 2024

Hand — De retour en ProLigue, le SCO a-t-il une chance ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Après une année en N1, le SCO d’Angers fait son retour en ProLigue avec l’ambition de se maintenir.

Si, les saisons passées, le SCO a surtout bataillé pour ne pas descendre, cette année, Angers a profité de son retour en Nationale 1 pour se refaire une santé et retrouver de l’ambition. Sous la houlette de l’ancienne star de la Tunisie et ancien joueur de Montpellier et Créteil, Issam Tej, le SCO n’a pas fait dans la dentelle en dominant de la tête et les épaules la poule 1 Elite avec seulement deux défaites au compteur. De quoi redonner le moral à tout un club selon coach Tej.

« C’est une grande satisfaction. C’est la première année que j’ai construit l’équipe. C’est mon projet. C’est un premier objectif dans le projet du club. On est content de faire ce premier pas avec la montée en ProLigue. » Avant de préciser les ambitions à venir pour le SCO.

« Une nouvelle salle arrive, le projet prend forme »

« Quand on est descendu de ProLigue en N1, il y avait ce projet en 2019 quand je suis arrivé comme adjoint. Il a mal tourné. Il a fallu reconstruire solidement et apprendre de notre échec. Il fallait remettre le projet différemment et restructurer pour repartir de l’avant. On voulait remonter en ProLigue et pérenniser le club à ce niveau. Aujourd’hui, le but est d’être une bonne équipe de ProLigue. On ne veut pas faire l’ascenseur. La priorité est de continuer à structurer, en dehors du handball, sur la communication et trouver de nouveaux partenaires. Il y a une nouvelle salle qui arrive. Notre projet prend forme. On veut réussir et continuer maintenant. »

Effectivement, dans un championnat de plus en plus redoutable et redouté, il faudra éviter de faire l’ascenseur pour enfin croire à un destin professionnel pour Angers. « Aujourd’hui, le handball de haut de niveau, il y a des cahiers des charges, des contrôles financiers… Tout est régulé, explique Issam Tej. Pour construire une équipe solide sportivement, il faut répondre aux exigences du haut niveau. Il faut savoir être raisonnable et avancer calmement. Financièrement, il faut un budget minimum pour évoluer dans une division comme la ProLigue. »

Le SCO d’Angers veut rester performant et constant

Et même si certaines équipes éprouvent des difficultés financières à suivre les exigences du monde professionnel, Issam Tej sait qu’Angers a pu apprendre de ses années en ProLigue avant de repartir de l’avant. « On monte et après on veut rester constant. On regarde tous les problèmes des clubs comme Bordeaux, qui n’a pas de stabilité financière, tout comme Strasbourg, Valence ou Sarrebourg… C’est pour cela qu’il faut se montrer solide financièrement. Mais le président l’a compris et il reste sérieux. On a une bonne stabilité financière. On travaille pour augmenter nos capitaux. On peut construire et tout faire pour devenir une équipe solide de ProLigue. »

Et pour se faire, Angers a pu recruter malin comme l’été dernier avec les arrivées des internationaux tunisiens Fares El Ghoul, Achraf Saafi ou encore Mounir Douiri. Pour la prochaine saison, le SCO a déjà réussi à faire venir le 3ème meilleur buteur de la N1 Elite, Filip Vucelic (Dreux) ou encore le jeune Sean Decroix (Saint-Raphaël).

« Quand on est descendu, le budget avait diminué de 50% et il a fallu recomposer un effectif capable d’être au niveau de la ProLigue. On a pu faire avec des joueurs tunisiens que je connais et qui ont accepté de faire un effort pour venir montrer leur talent. La majorité de l’effectif est encore sous contrat. On ne voulait pas une équipe avec 90% de nouveaux joueurs. On a renouvelé Williams Manebard pour deux ans. On va aujourd’hui recruter trois joueurs de plus. On a la chance d’avoir vu la lumière de la ProLigue très tôt. On a pu se mettre au travail rapidement. On a décidé de faire venir des joueurs d’expérience et quelques jeunes de la formation. » Le SCO est de retour. Et le club confirme qu’il a toujours faim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi