mercredi 29 mai 2024

Basket : le top 10 des Français à suivre en Pro B

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Dans l’antichambre de l’élite, certains joueurs ne donneront pas leur part au chien. Leurs adversaires sont prévenus !

LIONEL GAUDOUX – Chalon-sur-Saône

Voilà une recrue plus qu’intéressante pour l’Elan Chalon. Ce joueur de 27 ans (1m98) arrive en provenance de Saint-Quentin. Il s’est engagé pour trois saisons. Il va être plus qu’un joueur de complément aux côtés de Gelabale et Raharimanantoanina dans la raquette. Cet ailier-fort est passé par la Nationale 2 (Le Puy, Montbrison) et la Nationale 1 (Pont-de-Cheruy). Il est en pleine progression.

MATHIS KEITA – Châlons-Reims

Champagne Basket s’est trouvé un nouveau meneur. Mathis Keita (1m92) a été notamment artisan de la très bonne saison de Nancy lors de l’exercice précédent. A 30 ans, il est considéré comme un des meilleurs meneurs de la division. Il a décidé de ne pas suivre le club lorrain dans l’élite et a préféré s’ancrer dans le projet de son nouveau club.

MICHAEL OGUINE – Denain

Dans cette équipe de Denain-Voltaire, il va être la menace première. Un dynamiteur de défenses très dangereux. Les qualités premières de cet Américano-nigérian sont bien connues. C’est un combo-guard très vif et rapide. Il est aussi un redoutable shooteur à longue distance. Sa saison précédente laisse augurer de magnifiques prestations avec pas loin de 10 points de moyenne. A 25 ans, ce joueur (1m88) passé par Souffel et Saint-Chamond a tout pour être un leader.

CHRISTIAN LUTETE – Evreux

Ce joueur de 26 ans et d’1m96 devrait être une des grandes attractions du championnat. Il arrive tout droit du championnat finlandais. L’ailier gauche tournait à 22,7 points de moyenne avec une belle réussite à plus de 53% aux tirs. Avec ses qualités, on s’attend à ce qu’il devienne même un des meilleurs marqueurs de Pro B.

BASTIEN VAUTIER – Lille

Ce pivot de 2m10 s’est engagé pour une saison au LMB en provenance de Quimper. A Quimper, ce joueur s’était brillamment relancé (12,7 points de moyenne) après avoir été éloigné des terrains pendant presque un an (rupture des ligaments croisés du genou gauche). Formé à Nancy, le club nordiste espère aussi passer un cap grâce à sa contribution.

JÉRÉMY LELOUP – Orléans

On ne présente plus Jérémy Leloup (2m02). A 35 ans, il a une expérience incroyable. Cet ailier-fort a remporté quatre Coupes de France (2009, 2015, 2018, 2022) dont la dernière en date avec l’Elan Béarnais. Il a été un joueur important la saison dernière pour le club de Pau quand son équipe, malgré les difficultés internes, a rallié les demies en play-offs. Il constitue toujours une grande menace grâce à son tir à 3 points. Ayant envie de se rapprocher de sa Sarthe natale pour des raisons familiales, l’ancien joueur de la SIG devrait encore rendre de belles copies et porter Orléans au plus haut.

LUCAS BOURHIS – Quimper

A 22 ans, ce meneur s’est lancé dans un nouveau défi. Le natif de Tours (1m78) a décidé de quitter Rouen pour rejoindre la Bretagne. Il s’est engagé pour trois saisons avec Quimper. Il a été le meilleur scoreur du club de Seine-Maritime la saison dernière avec 15,2 points de moyenne. On s’attend à ce qu’il continue à surfer sur une aussi belle dynamique.

MATHIEU BOYER – Saint-Chamond

A 27 ans, ce poste 5 a connu des championnats plus mineurs en Nationale 2 et Nationale 1. Mais ce Gardois de 2m08 a ébloui dès sa première saison en Pro B. L’ancien joueur de Boulogne-sur-Mer n’est pas facile à bouger et il est très adroit balle en main. Pas mal de clubs de Betclic lorgnaient sur lui. Mais sous contrat il n’a pas pu partir. Il devrait continuer à confirmer tout son potentiel.

MATHIS DOSSOU-YOVO – Saint-Quentin

A 21 ans, et du haut de ses 2m05, le natif de Châteauroux est une belle promesse. Quand il a quitté le Pole France, cet intérieur a été lié à l’Elan Chalon. Mais, pour franchir un cap, il a éprouvé le besoin de se challenger et a donc signé à Saint-Quentin. Capable de jouer en poste 4 et 5, il devrait plaire beaucoup au public local par l’énergie qu’il dégage. C’est un joueur très physique et polyvalent.

TRAY BOYD III – Vichy-Clermont

Après une saison rookie en Europe en Finlande (Kouvot), Tray Boyd III découvre la France en s’engageant avec Vichy-Clermont. En Finlande, le jeune meneur-arrière de 23 ans (1m93) a fait des étincelles. Il a compilé 22 points, 4,4 rebonds et 3,5 passes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi