mardi 4 octobre 2022

Le Top 10 des plus grands joueurs de Saint-Etienne : Hervé Révelli devance Jean-Michel Larqué

À lire

L’AS Saint-Étienne retrouve la Ligue 2 pour la première fois depuis la saison 2003-2004. Depuis sa création en 1919, le club a toujours connu des périodes plus ou moins fastes. Le passage de nombreux grands joueurs chez les Verts ont permis de faire de l’ASSE, un des clubs français les plus titrés sur le plan national.

10 : Dominique Rocheteau (1971-1980) :

Surnommé l’Ange Vert à cause de sa chevelure et de ces dribbles flamboyants, l’ailier français est rapidement devenu un des chouchous du public. Il a fait partie d’une des meilleures équipes françaises de l’histoire. Il fait partie de l’épopée des Verts, qui atteignent la finale de la Ligue des Champions en 1976. Malheureusement blessé, son entrée en fin de match ne changera pas le résultat.

Palmarès au club : 3 Ligue 1, 1 Coupe de France

9 : Pierre-Emerick Aubameyang (2011-2013) :

Même s’il n’est resté que deux ans au club, l’attaquant Gabonais est un joueurs phare du club au début dans années 2010. Avec sa pointe de vitesse et son sens du but, il participe à réinscrire le nom de Saint-Étienne au palmarès d’une compétition française. En remportant la Coupe de la Ligue pour la première fois en 2013, l’ASSE met fin à une disette de titres majeurs qui durait depuis 1981.

Palmarès avec le club : 1 Coupe de la Ligue

8 : Michel Platini (1979-1982) :

Recruté à l’AS Nancy-Lorraine en 1979, l’objectif des dirigeants stéphanois est de remporter une coupe d’Europe. Durant le passage de Platoche, l’ASSE ne brille pas vraiment sur la scène européenne. Collectivement il remportera le 10ème et dernier titre de champion de France de Saint-Étienne en 1981 et perdra deux finales de Coupe de France. Individuellement, Platini, finira toujours dans le top 10 du Ballon d’Or avec Sainté et inscrira 93 buts en 163 matchs.

Palmarès avec le club : 1 Ligue 1

7 : Ivan Curkovic (1972-1981) :

Sans doute le plus grand gardien de l’histoire de l’AS Saint-Étienne. Malgré des débuts compliqués (4 buts encaissés lors de son premier match), il s’impose dans les cages stéphanoises et participe grandement aux succès des Verts dans les années 70. Il est notamment auteur d’un match exceptionnel en demi-finale retour de Ligue des Champions face au PSV Eindhoven qui permet à l’ASSE d’atteindre la finale.

Palmarès au club : 4 Ligue 1, 3 Coupes de France

6 : Oswaldo Piazza (1972-1979) :

Encore un des acteurs majeurs de l’épopée des Verts en Ligue des Champions. Premier Argentin a joué pour Saint-Étienne, ce défenseur costaud et offensif est un artisan des plus belles heures du club. Surnommé la Locomotive par Rocheteau du fait de sa capacité à se rendre disponible, il forme avec Christian Lopez une charnière redoutable qui ne laisse rien passer.

Palmarès au club : 3 Ligue 1, 3 Coupes de France

5 : Robert Herbin (1957-1972; 1975) :

Avant de devenir l’entraineur qui mène les Verts en finale de la Ligue des Champions, Robert Herbin était le capitaine du club dans les années 60. Milieu défensif ou libéro, il a permis au club de glaner ses premiers titres. Deuxième joueur le plus capés du club avec 492 matchs, il prend sa retraite en 1972 pour entrainer l’équipe. Il jouera un match en 1975 pour la dernière journée du championnat, les Verts étant déjà sacrés.

Palmarès au club : 5 Ligue 1, 3 Coupes de France, 3 Trophées des Champions

4 : Salif Keïta (1967-1972) :

Véritable icône du club, l’attaquant malien est un des plus prolifiques que Saint-Étienne ait connu. Cinq saisons, 186 matchs, 142 buts. En plus des titres collectifs, la Panthère Noire enchaine les performances exceptionnelles. Il inscrit quatre quadruplés pendant la saison 1970-1971. Meilleur joueur étranger du championnat en 1968, il est aussi le premier joueur à avoir remporté le Ballon d’Or africain en 1970.

Palmarès avec le club : 3 Ligue 1, 2 Coupes de France, 3 Trophées des Champions

3 : Rachid Mekhloufi (1954-1958; 1963-1968) :

Le milieu offensif et attaquant Franco-algérien est le deuxième meilleur buteur de l’histoire du club. 152 buts en 339 matchs. Il quitte Saint-Étienne en 1958 pour former l’équipe du FLN et lutter pacifiquement pour l’indépendance de l’Algérie. Il revient cinq ans plus tard, c’est à cette période qu’il remporte le plus de titres avec l’équipe. Il est élu trois fois meilleur joueur du championnat en 1964, 1966 et 1967.

Palmarès avec le club : 4 Ligue 1, 1 Coupe de France, 1 Trophée des Champions, 1 Ligue 2

2 : Jean-Michel Larqué (1966-1977) :

Capitaine de la plus grande équipe de Saint-Étienne, dirigé par Robert Herbin, il fait évidemment partie de l’épopée en Ligue des Champions de 1976. Le milieu de terrain joue un grand rôle dans la domination stéphanoise sur le championnat français. Elu meilleur joueur français en 1975, il signe au PSG deux ans plus tard.

Palmarès avec le club : 7 Ligue 1, 3 Coupes de France, 3 Trophées des champions

1 : Hervé Revelli (1966-1971 ; 1973-1978) :

Qui c’est le plus fort ? Evidemment c’est Vé-her. Lors de ses deux passages de cinq ans à l’ASSE, Hervé Revelli en profite pour gagner des titres et atteindre la finale de la Ligue des Champions, mais pas seulement. Meilleur buteur du club, 212 buts en 402 matchs, deux fois meilleur buteur de D1 en 1967 et 1970, il est désigné meilleur joueur français en 1969 par France Football. Ses deux saisons à Nice entre 1971 et 1973 lui permettent d’être le 3ème meilleur buteur de l’histoire du championnat de France avec 216 buts.

Palmarès avec le club : 7 Ligue 1, 4 Coupes de France, 3 Trophées des Champions

Thomas Varon

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi