mercredi 29 mai 2024

Le TOP 10 des plus grands joueurs de l’OM : JPP, à jamais le premier

À lire

Depuis sa création en 1899, l’olympique marseillais a côtoyé le sommet de l’Europe comme la deuxième division. Retour sur les meilleurs joueurs de l’histoire phocéenne.

10 : Steve Mandanda (2007 – 2016, 2017 – 2022)

Le symbolique numéro 30 de l’OM, joueur le plus capé de l’histoire du club avec 549 matchs, capitaine Steve a défendu les filets du vélodrome pendant de nombreuses années. Il s’est notamment montré décisif dès sa première saison avec une grande prestation contre Liverpool. Encore en prêt à ce moment-là, les dirigeants olympiens lèvent d’emblée son option d’achat.

Palmarès au club : Ligue 1, 3 Coupe de la Ligue, 2 Trophée des Champions, Coupe de France

9 : Eric Di Meco (1980 – 1994)

Le natif d’Avignon est un pur produit du centre de formation marseillais qui participe à la remontée en première division en 1983. Il peine à s’imposer à son poste de milieu offensif, et se reconverti latéral gauche lors d’un prêt à Nancy. A son retour, Di Meco s’affirme comme patron de la défense, reconnu pour ses tacles rugueux et son agressivité défensive.

Palmarès au club : Ligue des Champions, Ligue 1, Coupe de France.

8 : Fabien Barthez (1992 – 95, 2004 – 2006)

A l’aise balle au pied et doté d’une agilité hors normes, il profite de la blessure de Pascal Olmeta pour faire sa place en tant que titulaire. Plus tard la même saison, il remporte l’emblématique ligue des champions après une année rayonnante. Malgré la descente en deuxième division, Barthez reste fidèle à l’OM et participe à la remontée du club en 1995.

Palmarès au club : Ligue des Champions, Ligue 2.

7 : Abedi Pelé (1987 – 1993)

Sans conteste l’un des plus grand africain de l’histoire, il remporte 3 ballons d’or africains (avec la concurrence de George Weah), en 1989, 1991 et 1992. Le Ghanéen est connu de tous pour avoir tiré le légendaire corner de la finale en 1993.

Palmarès au club : 3 Ligue 1, Ligue des Champions.

6 : Josip Skoblar (1966 – 67, 1969 – 74)

Le grand buteur Yougoslave de l’OM a réussi la prouesse d’inscrire 100 buts en 100 matchs du côté de la canebière. Il est aussi soulier d’or européen en 1971 avec 50 buts, c’est le seul joueur de l’histoire à avoir obtenue cette récompense en évoluant en ligue 1.

Palmarès au club : 2 Ligue 1, Coupe de France.

5 : Basile Boli : (1990 – 1994)

Le légendaire défenseur marseillais, celui qui offre la ligue des champions sur une tête connue de tous. Peu avant le corner il demande un remplacement à cause d’une gêne au genou, mais ça ne l’empêche pas de devancer Rijkaard sur le corner.

Surnommé Basilou, il est très apprécié pour sa combativité et sa hargne sur les terrains.

Palmarès au club : Ligue des Champions, 2 Ligue 1.

4 : Gunnar Andersson : (1950 – 1958)

Il ne porte pas le nom le plus connu à Marseille, mais Anderson a inscrit 194 buts en 249 matchs pour le club. Surnommé « 10h10 » par ses coéquipiers pour sa démarche de canard, il devient ensuite « Monsieur 50% », pour signifier qu’il marquait la moitié des buts de son équipe. Il reste aujourd’hui comme meilleur buteur de l’histoire du club.

Palmarès au club : néant

3 : Chris Waddle : (1989 – 1992)

Surnommé « The Magic Chris », l’ailier anglais était l’artisan de l’épopée en finale de ligue des champions 1991, notamment buteur au vélodrome en quart de finale pour éliminer l’AC Milan tenant du titre. Habile techniquement, grand et rapide, il quitte malheureusement la France avant la victoire en ligue des champions.

Le but de Waddle face à l’AC Milan

Palmarès au club : 3 Ligue 1.

2 : Didier Deschamps : (1989 – 1994)

Le pilier de l’équipe de la consécration en 1993, le milieu de terrain représente l’âme et le caractère de l’équipe phocéenne. Sa légende continue quand il revient en tant qu’entraineur en 2009, un nouveau passage réussi sur la côte d’azur en remportant la ligue 1 en 2010.

Palmarès au club : 2 Ligue 1, Ligue des Champions

1 : Jean Pierre Papin : (1986 – 1992)

Deuxième meilleur buteur de l’histoire du club avec 182 buts en 250 matchs, JPP donne même son nom à ses reprises de volées d’anthologie : « les Papinades ». Un attaquant qui fonctionne à l’instinct, et agit souvent en première intention. Il reste le seul joueur de l’histoire à avoir remporté le ballon d’or sous le maillot bleu et blanc, en 1991. Papin est un buteur prolifique, trois fois meilleur buteur de ligue des champions, et cinq fois d’affilé en ligue 1.

La Papinade

Palmarès au club : 4 Ligue 1, Coupe de France

Jeremy Bakeir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi