mercredi 29 mai 2024

Le TOP 50 des joueurs attendus à la Coupe du Monde : Mané, Kane, Sterling sous pression

À lire

Les meilleurs joueurs de la planète, ou presque, seront présents du 20 novembre au 18 décembre au Qatar pour la 22ème Coupe du monde de l’histoire. De la 50ème à la 41ème place, de Sadio Mané à Harry Kane, la première partie de notre top 50 des joueurs les plus attendus.

Saad Al Sheeb (Bahrein)

Il a fait ses grands débuts avec le Qatar en 2009. Cela fait donc plus de 13 ans que ce gardien de 32 ans est au service de sa sélection. Il enregistre désormais plus de 80 sélections. Le Qatar se trouve dans une poule compliquée avec l’Equateur, le Sénégal et les Pays-Bas. Pour que les hôtes puissent s’en sortir, il faudra notamment une grosse défense. L’expérience de ce gardien ne sera donc pas de trop.

Gonzalo Plata (Equateur)

A 21 ans, il est une vraie pépite du football équatorien. Gonzalo Plata est issu du centre de formation d’Independiente del Valle. Il a été recruté par le Sporting en 2019. Mais son expérience à Lisbonne n’a pas été très concluante. S’en est suivi un prêt à Valladolid. Il y a joué un rôle important dans la promotion du club espagnol en Liga. Cet ailier a remporté le Ballon de Bronze à la Coupe du Monde U20 en 2020. Un an auparavant, il remportait le championnat sud-américain des U20 avec l’Equateur. Cet international (29 sélections, 5 buts) est très adroit et redoutable dans des situations de un contre un. Avec sa technique il est vraiment capable de changer la physionomie d’une rencontre.

Moisés Caicedo (Equateur)

Avoir 20 ans et être aussi influent dans une sélection comme l’Equateur relève de l’exception. Le natif de Santo Domingo (24 sélections, 2 buts) intercepte un nombre incalculable de ballons. Pendant les qualifications, l’ancien milieu d’Independiente del Valle a été fondamental dans le système de jeu de la Tricolor avec 86,8% de passes réussies. Moises a marché sur l’eau et a fini meilleur passeur de sa sélection avec quatre caviars délivrés et a même marqué à deux reprises. Son endurance et son sens du sacrifice font de lui un milieu relayeur redoutable. Ce joueur appartenant au club de Brighton où il est devenu une star parvient facilement à s’ouvrir le but en créant des brèches. L’Equatorien est un vrai leader par le jeu. On s’attend à ce qu’il soit un des jeunes joueurs les plus décisifs pendant la Coupe du monde.

Sadio Mané (Sénégal)

L’international sénégalais (91 sélections, 33 buts) a quitté Liverpool cet été pour le Bayern moyennant environ 41 millions d’euros. L’ailier ou l’avantcentre de 30 ans sera resté six saisons dans le club d’Anfield. Avec un rendement phénoménal : 120 buts toutes compétitions confondues, soit près d’un but tous les deux matches. Rien d’étonnant que les Reds souffrent autant en ce début de saison depuis son départ.

Tout le peuple sénégalais attend beaucoup de lui pendant cette Coupe du monde. Le natif de Bambali a déjà joué un rôle prépondérant dans le triomphe des Lions de la Teranga lors de la CAN en février. Il en a été élu meilleur joueur. Cette icône du Sénégal, 4ème du Ballon d’Or en 2019, vainqueur de la Ligue des Champions en 2019 (finaliste en 2018 et 2022), va débarquer au Qatar avec le statut de meilleur joueur africain de l’année (après celui remporté en 2019).

Memphis Depay (Pays-Bas)

Entre 2017 et 2021, les supporteurs de Lyon ont pu apprécier les phénoménales aptitudes de cet attaquant de 28 ans. L’international néerlandais (80 sélections, 42 buts) se singularise par ses accélérations soudaines, une conduite de balle difficile à contrarier en raison de son imprévisibilité, une grande capacité à frapper de loin avec précision. Doté d’une superbe technique, d’une belle qualité de dribble, Memphis Depay, également bon tireur de coups francs, a plus d’une corde à son arc.

Denzel Dumfries (Pays-Bas)

L’arrière droit de l’Inter Milan de 26 ans est en pleine progression. Le prestigieux club lombard le fait signer en août 2021 en provenance du PSV Eindhoven. Il remporte la Coupe d’Italie en 2022 après avoir gagné la Supercoupe d’Italie l’année d’avant. C’est le 13 octobre 2018 qu’il honore sa première sélection avec les Pays-Bas contre l’Allemagne. En l’espace de quatre ans, il a fait son trou avec les Oranges (35 sélections, 5 buts). Sa force dans les duels est notoirement connue et redoutée par ses adversaires.

Virgil Van Dijk (Pays-Bas)

L’international néerlandais va retrouver une vieille connaissance dans la phase de poules avec le Sénégal de Sadio Mané. Le défenseur des Pays-Bas (47 sélections, 5 buts) est toujours la tour de contrôle de Liverpool. Le natif de Bréda incarne à 31 ans le poste de défenseur central moderne à merveille. Il est puissant, solide physiquement (1m93) et difficile à prendre en défaut. Les Oranges possèdent vraiment un défenseur coriace, mais doté aussi d’une très bonne technique, lui permettant parfois de finir certaines actions.

Frenkie De Jong (Pays-Bas)

A 25 ans, le milieu néerlandais (44 sélections, 1 but) représente l’avenir du football batave au poste. Lors du Mercato d’hiver 2019, le grand FC Barcelone décide de le faire signer pour cinq saisons pour un transfert évalué à 80 millions d’euros. Sa clause de départ étant fixée à 400 millions d’euros ! La résultante notamment d’un gain de notoriété croissant en 2018 en Ligue des Champions démontrée au sein de la prometteuse armada de l’Ajax. De son propre aveu, Frenkie de Jong est un joueur qui aime beaucoup avoir le ballon. Ce milieu de terrain est très versatile. Il est loué pour sa stabilité défensive combinée à une grande créativité. Son sens du placement et sa qualité de dribble lui permettent aussi de faire de grandes différences.

Harry Kane (Angleterre)

L’attaquant de Tottenham de 29 ans espère évidemment porter les Trois Lions le plus haut possible. Surnommé « the wizard » (le sorcier), il va chasser d’autres records. Le natif de Walthamstow avait déjà réussi une Coupe du monde de toute beauté en Russie il y a quatre ans. En inscrivant six réalisations, il avait remporté le Soulier d’or du meilleur buteur. En l’espace de 73 sélections, il a marqué 50 buts. Beaucoup de bookmakers le croient capable de finir meilleur buteur de la Coupe du monde lors de deux éditions de rang. Exploit que personne n’a encore jamais réalisé ! Il serait alors vraiment « Héros Kane ».

Raheem Sterling (Angleterre)

Il avait été ardemment voulu par Thomas Tuchel à Chelsea avant que Graham Potter ne prenne la relève. L’attaquant (ou l’ailier) de 27 ans a donc quitté Manchester City en juillet après sept ans de service, plus de 330 matches et quelques 130 buts. L’indemnité de transfert a tourné à environ 56 millions d’euros. Doucement, mais sûrement, le natif de Kingstone en Jamaïque approche les 80 capes. L’Angleterre va une nouvelle fois miser sur sa versatilité et sa capacité d’adaptation. Car si Sterling vaut de l’or, c’est en particulier par la profondeur qu’il apporte, mais aussi sa flexibilité. Si l’ancien joueur de Liverpool (entre 2012 et 2015) n’est pas catégorisé comme un buteur pur, sa technique et sa vitesse sur les ailes le rendent très dangereux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi