vendredi 14 juin 2024

Le XV de rêve de Grégory Alldritt, avec Wilkinson, Rougerie et Castaigniède…

À lire

Le 3ème Ligne international Grégory Alldritt nous délivre son XV de rêve. Un XV qui est un mélange de joueurs qui l’ont fait rêver quand il était jeune et de copains qui se sont imposé comme des références mondiales (Dupont, Jelonch, Bourgarit, Baille).

Talonneur : Pierre Bourgarit (2016-?)

« Pierre est aussi un très bon ami, mais il est surtout devenu un grand joueur. Il a un gros caractère, c’est un joueur dur dans le bon sens du terme, il franchit souvent ballon en main lui aussi et se met à marquer pas mal d’essais. Il n’aime pas perdre pas seulement sur le terrain aux cartes c’est pareil. Il râle souvent quand il perd. »

2ème ligne : Brodie retallick (2010-?)

« Le profil du 4 parfait, il n’y avait pas mieux dans le monde. Le joueur qui sait tout faire vite, qui analyse les situations plus vite que les autres. »

Pilier gauChe : Cyril Baille (2012-?)

« Cyril s’est imposé comme l’un des meilleurs piliers gauches du monde. Il est très bon ballon en main, c’est un pilier qui joue comme un 3⁄4 et il est rugueux comme un 3ème ligne. Il lui arrive aussi de buter à l’entraînement, il n’est pas mauvais (rires). Il est hyper complet. Il fait preuve d’une énergie incroyable. »

3ème ligne : Kieran read (2006-2021)

« Le grand numéro 8 des Blacks. Un joueur qui faisait le sale boulot, récupérait un nombre incalculable de ballons dans les rucks pour faire briller les autres. Double champion du monde (2011, 2015), meilleur joueur du monde (2013), il était un cadre chez les Blacks, ça situe son niveau. »

Pilier Droit : Uini Atonio (2010-?)

« Uini est un pilier droit très fort, atypique de par son gabarit et son style de jeu. Il est bon en mêlée. Dans un groupe, c’est un super mec. C’est le pilier de notre pack. »

Demi D’ouverture : Jonny Wilkinson (1997-2014)

« Il est difficile de ne pas citer Jonny Wilkinson le plus grand numéro 10 de l’histoire. Il a été champion du monde avec l’Angleterre. Une intelligence de jeu au-dessus. J’aurais pu citer également Ronan O’Gara qui a fait une carrière hors norme lui aussi, mais il fallait faire un choix. »

3ème ligne : David Pocock (2007-2020)

« Il jouait quand j’étais en formation, il m’inspirait, je le regardais lui aussi à la télé avec envie. Il avait de grosses qualités de plaqueur-gratteur. Il était un joueur très complet dans les tâches défensives et offensives. »

2ème ligne : Will Skelton (2013-?)

« Will est l’un des joueurs qui touchent le plus le ballon dans un match. Ce qui m’impressionne le plus chez lui, c’est sa facilité à gagner des ballons au contact. »

Centre : Aurélien Rougerie (1999-2018)

« L’un des plus grands joueurs français à une époque où la concurrence était aussi importante. Comme Yannick Jauzion, il était impressionnant physiquement, très dur à passer. Il était très fiable, régulier, j’aimais aussi le suivre à la télévision même si je n’évolue pas vraiment au même poste. »

Ailier : Joe Rokocoko (2003-2019)

« Un ailier qui pesait sur le jeu comme Vincent Clerc, son parfait pendant sur l’autre aile. J’étais jeune quand il a débuté sa carrière, il me faisait rêver aussi. J’ai eu l’occasion de le croiser, c’est une personne très humble malgré son énorme carrière. »

3ème ligne Anthony Jelonch (2016-?)

« Antho est très polyvalent, c’est un joueur à l’engagement irréprochable. Et en plus il marque pas mal d’essais, il est décisif pour son équipe. Il se bonifie d’année en année, il a déjà atteint un très haut niveau, mais ce n’est pas fini. »

Arrière : Thomas Castaignède (1992-2007)

« L’un des meilleurs arrières de tous les temps pour moi. Il a fait évoluer ma vision du poste d’arrière, donnant de l’espoir aux joueurs qui ne sont pas très grands comme moi. Il était tellement puissant et offensif. Il était polyvalent et toujours dangereux. »

Centre : Yannick Jauzion (1997-2013)

« Un garçon et un joueur humble et intelligent. J’aimais beaucoup son jeu rugueux. Il était toujours dans l’avancée. Défensivement et offensivement c’était un top joueur, une référence. L’un des meilleurs centres de l’histoire du rugby. »

Demi de mêlée : Antoine Dupont (2014-?)

« Au-delà d’être un très bon ami depuis notre période auscitaine, Antoine Dupont est l’un des meilleurs joueurs du monde. Je ne suis pas surpris de son évolution, il était déjà hyper prometteur en jeunes. »

Ailier : Vincent Clerc (1998-2018)

« Vincent, c’est mon enfance. J’ai grandi en regardant ses exploits. On le voyait partout sur le terrain. Il était très fort aussi bien en attaque qu’en défense. C’était un ailier quasi insaisissable, qui lisait parfaitement le jeu. »

Ne manquez-pas, Rugby magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi