jeudi 23 mai 2024

Leandro Balerdi (OM) tocard ou grand défenseur ?

OM - NICE (21H)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

OM – NICE (21H)

Souvent critiqué pour son irrégularité, Leandro Balerdi se rapproche du niveau auquel on l’attend. Le défenseur argentin est même en train de faire l’unanimité. Enfin presque.

Depuis son arrivée en juillet 2020, en provenance de Dortmund (d’abord en prêt puis un transfert), alors qu’il avait 21 ans, l’Argentin est passé par tous les statuts à l’OM. De joueur prometteur à défenseur détesté, en passant par celui de joueur moyen et aujourd’hui de star de la défense. « Il a tout ce qu’il faut », estime Jean-Louis Gasset, sous le charme du joueur de 25 ans. « Quand je parle avec lui, je parle de détails à améliorer, ce joueur a tout. Il va devenir un très grand défenseur. »

Capable de faire des ouvertures millimétrées et des interventions autoritaires, l’ancien défenseur du Borussia (8 matchs avec le club allemand), formé à Boca Juniors, est aussi capable d’avoir des absences coupables et de faire des fautes stupides.

Tous les entraîneurs de l’OM lui font confiance

Pour certains, comme Stéphane Guy, journaliste pour RMC, il n’a carrément pas le niveau pour jouer à l’OM. Pour certains supporters, il est « le meilleur défenseur de Ligue 1 ». La vérité est certainement entre les deux. Balerdi n’est pas le meilleur défenseur de Ligue 1, mais le solide gaillard (il culmine à 1,91m) est assez fort pour avoir convaincu tous les entraîneurs passés sur le banc de l’OM de lui faire confiance. Un le fera plus que les autres encore : Igor Tudor. « J’ai joué avec tous les entraîneurs, chacun m’a fait grandir, mais Tudor m’a vraiment fait confiance, m’a donné beaucoup de temps de jeu. Son système, son exigence m’ont beaucoup plu. Je savais qu’il serait resté derrière moi quelle que soit ma prestation. Il m’a toujours, toujours soutenu, même quand il y avait des doutes autour de moi. Je l’en remercie ».

Malgré son irrégularité, l’argentin a progressé, au point de devenir une valeur sûre de la défense marseillaise. Ses deux matchs contre Benfica ont validé ses progrès. Alors que la défense de l’OM est à la recherche de garanties, avec les blessures de Gigot et Mbemba, c’est le bon moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi