mercredi 29 mai 2024

Les 10 Américains qui font vibrer la Betclic Elite

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Pas mal d’Américains chevronnés ont rejoint le championnat de France à l’intersaison. Avec nos Confrères de France Basket, nous avons choisi notre Top 10.

PARKER JACKSON-CARTWRIGHT – ASVEL

Passé par Saint-Quentin en 2020/2021 (15,6 points par match), où il a été élu MVP de Pro B, ce joueur de 27 ans évoluait la saison passée à Bonn en Allemagne où il a été élu meilleur joueur du championnat allemand. Ce meneur américain, également MVP d’Angleterre en 2020, est loué pour son agressivité et sa vitesse balle en main.

JORDAN LOYD – Monaco

L’arrière américain de 29 ans du Zenit Saint-Pétersbourg s’est engagé pour les deux prochaines saisons à Monaco. Auparavant, il avait évolué pendant deux saisons à Valence en Espagne puis deux autres à l’Etoile Rouge de Belgrade, après avoir disputé une saison NBA avec les Raptors avec qui il a été champion en 2019 (12 matches, mais aucun en play-offs).

TREMONT WATERS – Boulogne-Levallois

Ce meneur de jeu de 24 ans a rejoint les Metropolitans 92 pour une saison. Le natif de New Haven a été formé à la Louisiana State University. Il a ensuite été choisi par Boston lors de la draft 2019 (51ème choix). Pour sa première année, il a fait sensation avec l’équipe de G-League des Red Claws du Maine avec 18 points, 7,3 passes, 3,2 rebonds et 1,9 interception. Au point d’être élu rookie de l’année. Pour sa 3ème saison en pro, celui qui a disputé 44 matches NBA (Boston, Toronto et Washington) a décidé de quitter le continent américain et de découvrir la France, après avoir connu une expérience en Summer League cet été avec les Grizzlies.

MARCUS KEENE – Strasbourg

Le meneur américain de 27 ans s’est engagé pour une saison. C’est un leader en attaque. Il a fait les Summer Leagues en 2017 avec les Wizards avant de débuter sa carrière en Italie. Le natif de San Antonio a notamment fait fureur avec Varèse la saison dernière en marquant 18,7 points de moyenne (meilleur marqueur du championnat). En NCAA, il a réussi un match à 50 points avec Central Michigan, établissant même la moyenne la plus élevée depuis 20 ans en 2016/2017 (30 points de moyenne).

TYRONE WALLACE – Paris

Formé chez les Golden Bears de Californie, ce joueur de 28 ans a été drafté en 60ème position par les Utah Jazz en 2016. Ce Californien est aussi passé par les Clippers, les Hawks et les Pelicans. Il a disputé 114 matches en NBA (6 avec les Pelicans la saison dernière, mais 21,1 points de moyenne en G-League). C’est un meneur-arrière complet et polyvalent qui peut défendre sur tous les postes.

VINCE EDWARDS – Gravelines

Le fils de Bill Edwards meilleur joueur étranger du championnat en 2001 avec Lyon-Villeurbanne va tenter aussi de se faire un nom dans notre championnat. Le 52ème choix de la draft 2018 est un poste 4 avec un tir très précis. Il a passé ses quatre premières années en G-League.

KYLE FOSTER – Roanne

C’est un très bon shooteur à longue dis

tance (joueur le plus adroit de la NCAA la saison passée à 3 points avec 46% de réussite). A 25 ans, il a encore une belle marge de progression. Ce natif de Virginie a fait l’intégralité de son cursus à l’université de Howard à Washington. Cet été, il a participé à la Summer League avec Detroit.

JORDAN FLOYD – Bourg

C’est un arrière-meneur très explosif de 25 ans. L’ancien joueur des Kings Tornado donne beaucoup d’intensité dans le jeu par sa vitesse d’exécution. Il est quasiment aussi à l’aise proche du cercle que de loin. Il peut aussi exceller en contre grâce à son physique imposant (1m90). Il a également une bonne connaissance du basket européen car il a évolué en Italie (Orlandina) et en Grèce (Kolossos).

TREVON SCOTT – Fos

Cet Américain de 25 ans va évoluer principalement au poste 4. Il peut aussi jouer en 3 et 5. Il devrait apporter toute sa dimension athlétique (2m03). Il a joué 2 matches NBA avec les Cavs. Il a été élu en 2020 meilleur défenseur de la Conférence AAC avec Cincinnati.

MATT MORGAN – Le Mans

Cet arrière-meneur de 25 ans évoluait la saison passée dans le championnat turc avec Konyaspor. Le Mans suivait ce joueur natif de Caroline du nord (2ème scoreur de l’histoire de Cornell) depuis des années car il a une grosse capacité à scorer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi