mardi 27 septembre 2022

Les 5 bonnes raisons qui font que les Verts peuvent battre Lyon dans le derby

Saint-Etienne - Lyon (21h)

À lire

Saint-Etienne peut-il réussir l’exploit et remporter ce 122ème derby ? A priori, la réponse est non. L’écart entre les deux équipes est tel que ce serait une faute si les Lyonnais ne prenaient pas les trois points à Geoffroy-Guichard. Mais sans se forcer, on peut envisager une victoire des Verts. Pour au moins cinq bonnes raisons. Explications.

L’effet de surprise

Interrogé sur les nombreuses absences dans les rangs stéphanois, Rudi Garcia a évoqué l’inconvénient que cela représentait pour lui. « Pour préparer le match, on est un peu dans l’inconnu ». L’entraîneur de l’OL a bien sûr observé le match des Verts à Strasbourg dimanche dernier (défaite 1-0), mais jusqu’à une heure du coup d’envoi et l’annonce de la composition de Puel, il y aura forcément des zones d’ombre. Quels joueurs de retour peuvent débuter ? Difficile de le savoir…

Plus de fougue et d’envie avec les jeunes

Comme le souligne Joss Randall dans l’entretien qu’il nous accordé, les jeunes formés au club ont certainement plus encore la notion de derby. Et à ce supporter des Verts avisé d’ajouter : «  sur un match comme ça, un Mahdi Camara par exemple sera certainement plus motivé qu’un Wahbi Khazri ». Ce n’est pas faux. Si rien ne remplace l’expérience, la fougue et la motivation peuvent faire de véritables petits miracles…

Les Verts forts face aux forts

Ces derniers mois, les Stéphanois ont prouvé qu’ils pouvaient répondre présent face aux grosses équipes. Claude Puel est un fin tacticien qui arrive à tirer le maximum de ses joueurs dans les grands rendez-vous. On l’a vu contre le PSG à deux reprises (en finale de la Coupe de France et lors de la 18ème journée de Ligue 1), à Lyon lors du match aller (si Bouanga transforme le penalty il y a 2-2), mais aussi contre Lille à Geoffroy-Guichard (1-1) ou encore à Marseille lors de la première journée (victoire 2-0).

Lyon trop sûr de lui

Les Stéphanois peuvent compter sur l’excès de confiance de leurs adversaires. 21 points séparent les deux équipes au classement et les Gones sont plus que favoris. Dans le tableau de marche de l’OL, tout autre résultat qu’une victoire serait perçu comme une contreperformance. Surtout que le PSG et Lille ont gagné pendant que Monaco revient fort. La pression est donc très forte sur les Lyonnais, qui restent en plus sur une défaite contre Metz. Plus le match va avancer, Depay et ses coéquipiers peuvent s’agacer et surtout s’exposer à un contre, comme ce fut le cas face aux Lorrains.

Lyon sans Paqueta ni Aouar

Ce n’est pas si anodin que ça : l’OL va jouer sans son meilleur joueur depuis trois mois et demi (Paqueta, suspendu), mais aussi sans Aouar, blessé. Même si Garcia dispose de plusieurs solutions pour palier à ces absences (Caqueret, Gumaraes et Cherkhi notamment…), ce sont des absences qui pourraient peser dans la création du jeu au milieu de terrain.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi